Zones industrielles : un objectif de 13.000 ha d’ici 2028

Les zones industrielles sont au cœur de l’action gouvernementale pour attirer les investisseurs. Au Parlement, le ministre de l’Industrie explique que 2.100 ha sont aménagés ou en cours d’aménagement. L’ambition est de porter le foncier industriel à 13.000 ha d’ici 2028.

Zones industrielles : un objectif de 13.000 ha d’ici 2028

Le 23 novembre 2021 à 17h47

Modifié 23 novembre 2021 à 18h46

Les zones industrielles sont au cœur de l’action gouvernementale pour attirer les investisseurs. Au Parlement, le ministre de l’Industrie explique que 2.100 ha sont aménagés ou en cours d’aménagement. L’ambition est de porter le foncier industriel à 13.000 ha d’ici 2028.

De passage au Parlement ce lundi 22 novembre pour répondre aux questions orales des députés, le ministre de l’Industrie et du commerce, Ryad Mezzour, a été interpellé sur plusieurs sujets relatifs à son département, dont celui du développement des zones industrielles.

« Le gouvernement est conscient des difficultés rencontrées par les investisseurs pour trouver du foncier en dehors des conventions avec l’État. Depuis le lancement du plan industriel, le ministère a mis en place une offre de foncier industriel (réalisé ou en cours de réalisation) de 2.100 ha », explique-t-il.

Une évaluation des zones existantes est nécessaire

« Mais le problème n’est pas de créer des zones ; c’est de trouver et d’attirer les projets qui créeront de l’emploi. Nous avons des zones qui ont été réalisées il y a vingt ans à l’intérieur des villes, mais qui restent vides », déclare-t-il, citant l’exemple de la zone de Youssoufia.

« Ses tarifs sont à la portée des investisseurs, pourtant ils n’y vont pas. Il faut que l’on sache pourquoi ; que l’on fasse une évaluation des anciennes zones industrielles avant d’en équiper de nouvelles », poursuit-il.

Sur les disparités entre les zones franches et les zones classiques, le ministre acquiesce, tout en mettant en avant que même si les zones franches présentent certains avantages fiscaux, elles présentent aussi des contraintes pour les investisseurs.

« À Agadir, nous avons une zone franche en face d’une zone classique. Tous les lots de la zone classique ont été vendus alors que la zone franche est vide, même si son coût est 200 DH moins cher au m². Pourquoi ? Les conditions exigées dans la zone franche ont été rédhibitoires, notamment l’exigence d’avoir 90% de taux d’exportation du produit fabriqué. Nous devons donc mettre en place les zones qui conviendront aux atouts de la région afin d’attirer les investisseurs », explique Ryad Mezzour.

Les objectifs à l’horizon 2028

Le ministre annonce que son département travaille sur 136 zones industrielles à l’échelle nationale. « Il est question de nouvelles zones et de la réhabilitation de zones existantes. Une nouvelle loi est en cours de réalisation. L’objectif est d’atteindre 13.000 ha de zones industrielles », avance-t-il.

Il s’agit là des objectifs à l’horizon 2028. Selon la présentation faite par le ministre lors de l’examen du Projet de loi de Finances (PLF) en commission, le programme de développement des zones industrielles à l’horizon 2028 repose sur trois volets :

1- les zones d’accélération industrielles : 10 nouvelles zones sont prévues, dédiées aux investissements étrangers directs et d’exportation. Plus de 1.000 ha programmés.

2- les zones industrielles générales : 12 nouvelles zones et 11 extensions de zones existantes. Plus de 1.450 ha programmés.

3- des projets de réhabilitation : 68 zones seront réhabilitées, dont 31 prioritaires. Ce programme concerne entre 3.500 et 6.300 ha.

30 infrastructures industrielles en cours de réalisation

En 2021, plus de 30 infrastructures industrielles sont en cours de réalisation. C’est le ministère qui en assure le suivi et l’accompagnement. Dans sa présentation, il y a quelques jours, devant les députés de la commission des secteurs productifs, le ministre a informé de l’état d’avancement de quelques zones principales :

Mohammed VI Tanger-Tech (487 ha) : Finalisation des travaux de développement du projet, ainsi que des travaux d’aménagement et de raccordement aux réseaux en dehors du premier noyau de 100 ha. Par ailleurs, les discussions et négociations autour des projets de convention entre la Société d’aménagement de Tanger Tech (SATT), le partenaire chinois et l’État se poursuivent.

Zone d’accélération industrielle Boulknadel (32 ha) : Après la signature de la convention de partenariat en mai 2021, les travaux d’aménagement ont démarré.

Complexe industriel intégré de Agadir (65 ha) : La valorisation de la première tranche est en cours. Les travaux d’aménagement de la seconde tranche ont démarré après la signature de la convention.

Zone industrielle Ain Chekkak-Sefrou (82 ha) : Finalisation des études techniques relatives à la station d’épuration, et lancement de l’appel d’offres en vue de sa réalisation. Par ailleurs, démarrage des travaux d’aménagement et raccordements aux différents réseaux.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – Rapport Financier semestriel – 30 juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.