Jaâfar Heikel : « Il n’y a pas d’urgence épidémiologique pour imposer le pass vaccinal »

Favorable à la vaccination, Jaâfar Heikel, professeur d'épidémiologie et spécialiste des maladies infectieuses, a exposé à Médias24 l'enjeu de la pétition contre l'obligation du pass vaccinal et les raisons de sa participation.

Jaâfar Heikel : « Il n’y a pas d’urgence épidémiologique pour imposer le pass vaccinal »

Le 21 octobre 2021 à 16h54

Modifié 21 octobre 2021 à 17h26

Favorable à la vaccination, Jaâfar Heikel, professeur d'épidémiologie et spécialiste des maladies infectieuses, a exposé à Médias24 l'enjeu de la pétition contre l'obligation du pass vaccinal et les raisons de sa participation.

« Oui pour un pass vaccinal à condition qu’il soit mis en œuvre au cours des prochaines semaines, pour laisser le temps à la population de comprendre l’intérêt de ce dernier avec sérénité, pragmatisme et action pédagogique », nous a confié Jaâfar Heikel.

Il a ajouté qu’il n’y avait pas aujourd’hui d’urgence épidémiologique, et que les indicateurs de gravité sanitaire (létalité, taux d’occupation de lits de réanimation, mortalité, etc.) étaient au vert au Maroc depuis dix semaines.

« La situation est maîtrisée, même si elle nécessite toujours la vigilance et la poursuite de la vaccination », a indiqué le professeur en précisant que les différents indicateurs sanitaires ne dépendaient pas uniquement de la vaccination, mais aussi des différentes mesures sanitaires mises en place.

« La vaccination réduit de 70% la transmission du virus et de 85% les formes graves du Covid, et reste donc très importante », a-t-il rappelé.

Jaâfar Heikel relève toutefois que l’OMS ne préconise pas le pass sanitaire, et que les pays dans leur majorité ne l’ont pas adopté.

Il considère qu’il peut être utilisé s’il s’agit de protéger la majorité d’une minorité. « Il faut convaincre cette minorité et lui donner une période de 6 à 8 semaines pour comprendre l’intérêt de la vaccination, et à partir de cette période, chacun assumera sa responsabilité. »

Le professeur a également souligné le fait que, parmi cette minorité, il y avait des gens qui ne pouvaient pas se faire vacciner en raison d’allergies. Il faudra donc trouver une solution adaptée à cette cible.

« Je suis pour une réflexion collective, pour donner une chance à la minorité d’apprendre davantage à propos de la vaccination. »

« Nous ne sommes pas contre le pass vaccinal, mais pour un pass vaccinal qui donne le temps aux gens d’adhérer au vaccin. » Nous ne discutons pas la vaccination ou le pass vaccinal, mais la manière avec laquelle des décisions sont mises en place sans argumentaire, a conclut Jaâfar Heikel concernant la pétition contre l’obligation du pass vaccinal.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Les comptes consolidés et sociaux de TAQA Morocco au 30 juin 2021.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.