Fès-Meknès : voici les projets de la région pour 11,2 milliards de DH

Les projets inscrits dans le contrat-programme conclu entre le conseil régional et l'État traduisent une ambition affirmée de franchir un nouveau cap dans le développement de la région.

Fès-Meknès : voici les projets de la région pour 11,2 milliards de DH

Le 4 octobre 2021 à 17h47

Modifié 4 octobre 2021 à 18h44

Les projets inscrits dans le contrat-programme conclu entre le conseil régional et l'État traduisent une ambition affirmée de franchir un nouveau cap dans le développement de la région.

Les conseils régionaux nouvellement élus auront pour mission de poursuivre la concrétisation de la régionalisation avancée, ce chantier de réforme stratégique pour l’État marocain, qui est à une étape cruciale de son déploiement.

En effet, les contrats-programmes liant l’État et les conseils régionaux signent le vrai début de l’opérationnalisation de la régionalisation avancée et de l’activation du transfert de compétences aux régions.

Abdelouahed El Ansari (Istiqlal), nouveau président de la région Fès-Meknès

A ce jour, 6 régions sur 12 ont conclu leur contrat-programme avec l’État, sur la base des projets prioritaires inscrits au niveau des plans de développement régionaux (PDR) validés auparavant.

11,2 milliards de dirhams de projets

En juillet 2020, le conseil régional de Fès-Meknès, sous le mandat de Mohand Laenser, a été le premier à signer ce genre de contrat-programme valorisé à 11.192,9 millions de DH, pour une durée de trois ans, allant de 2020 à 2022.

Depuis, plusieurs conventions ont été validées et signées avec les départements ministériels et les partenaires concernés, pour la mise en œuvre des projets inscrits dans ce contrat-programme (comme avec le ministère de l’Industrie).

Ces projets se déploient sur 4 axes qui reprennent les objectifs stratégiques du PDR, à savoir :

  • L’amélioration de l’attractivité économique des territoires dans la région (4.250,91 MDH).
  • Le soutien aux secteurs productifs et à la promotion de l’emploi et de la recherche scientifique (3.798,9 MDH).
  • La réduction du déficit social et des disparités territoriales (2.204,6 MDH).
  • La valorisation de la culture, des sites touristiques et la préservation des ressources naturelles (938,49 MDH).

Le financement est assurée à hauteur de 6.155,05 MDH par les départements ministériels, 3.628,05 par le conseil régional, 507,41 MDH par les établissements et entreprises publiques, 315,54 MDH par les collectivités territoriales (conseils préfectoraux, provinciaux et communaux) et 586,85 MDH par d’autres parties, y compris les bénéficiaires des projets.

Les principaux projets

Le contrat-programme comprend 97 projets dont voici les plus importants :

  • La réalisation d’une zone d’accélération industrielle d’un coût estimé à 500 MDH, dont 300 MDH sera supporté par les bénéficiaires.
  • L’aménagement de la zone industrielle à Aïn Cheggag dans la province de Sefrou, pour une somme de 303,01 MDH, dont 157,75 MDH par les bénéficiaires.
  • La construction de l’Écoparc Fès-Saïss pour les activités industrielles non polluantes, d’un coût total de 113 MDH, dont 73,4 MDH est assurée par la Chambre française du commerce et de l’industrie.
  • Le création d’une zone logistique régionale à Ras El Ma dans la province de Moulay Yacoub, d’un coût estimé à 355 MDH, dont 255 MDH sera supporté par l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL).
  • Le dédoublement de la route nationale n°8 entre Fès et Taounate pour un coût de 1.560 MDH, dont une contribution du ministère de l’Équipement et du transport à hauteur de 985 MDH.
  • Le dédoublement de la route entre Imouzzer et Ifrane au budget de 250 MDH, supporté à égalité par la région et le ministère de l’Équipement et du transport.
  • Des projets de désenclavement du monde rural d’un coût global de 422,5 MDH dans les provinces d’Ifrane (90,5 MDH), Boulemane (66 MDH), Moulay Yacoub (210 MDH) et Taza (56 MDH).
  • La réhabilitation des axes routiers stratégiques dans la préfecture de Meknès, d’un coût de 369 MDH, dont 207,5 MDH est supporté par le ministère de l’Équipement et du transport.
  • Le programme de soutien aux chaînes de valeur agricoles d’un montant total de 1.860 MDH, auquel le ministère de l’Agriculture contribue à hauteur de 1751,4 MDH, et intéressant toutes les provinces et préfectures de la région.
  • La création d’un pôle universitaire à Aïn Cheggag pour le compte de l’université Sidi Mohammed Ben Abdellah pour un coût de 300 MDH, supporté à hauteur de 201 MDH par le ministère de l’Éducation nationale.
  • L’extension de la faculté polydisciplinaire de Taza, pour un montant de 100 MDH, dont 60% du financement est assuré par le ministère de l’Éducation nationale.
  • La création de la faculté polydisciplinaire de Taounate pour un montant de 100 MDH. Le ministère de l’Éducation nationale y contribue à hauteur de 69 MDH.
  • Le programme de soutien à l’emploi d’un montant de 374,8 MDH, dont 200 MDH supporté par le ministère de l’Emploi.
  • Le programme régional de création de pôles d’artisanat et PME, d’un coût global de 150 MDH, entièrement supporté par la région.
  • Le programme de la généralisation du préscolaire dans la région, au budget de 780 MDH, auquel l’académie régionale d’éducation et de formation contribue à hauteur de 469 MDH.
  • Le programme de mise à niveau des centres urbains émergents, d’un coût de 369,8 MDH, auquel le ministère de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme contribue à hauteur de 200 MDH.
  • La construction et l’équipement d’un hôpital provincial à Moulay Yacoub au budget de 240 MDH, dont 160 MDH est supporté par le ministère de la Santé.
  • La construction et l’équipement d’un hôpital de proximité à Boulemane, d’un coût de 110 MDH, supporté à hauteur de 70 MDH par le ministère de la Santé.
  • La construction et l’équipement d’un hôpital de proximité à Tahla, d’un montant de 100 MDH, supporté à hauteur de 64 MDH par le ministère de la Santé.
  • Un programme d’équipements sportifs d’un montant global de 510,80 MDH, supporté à égalité par la région et le ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports, et intéressant toutes les provinces et préfectures de la région.
  • La construction d’un palais des congrès à Fès d’un coût de 70 MDH, supporté à hauteur de 40 MDH par la région.
  • La construction du pôle culturel à Fès comprenant un grand théâtre, un institut des beaux-arts, un conservatoire de musique, un centre culturel. Le budget global est de 143 MDH, auquel le ministère de la Culture, de la jeunesse et des sports contribue à hauteur de 64 MDH.
  • Le programme de prévention contre les inondations, avec un coût de 258,99 MDH, auquel différentes collectivités territoriales contribuent à hauteur de 108,94 MDH.
  • Le programme de traitement des déchets issus de l’huile d’olive, d’un montant de 100 MDH, supporté à hauteur de 40 MDH par la région.
  • Le programme d’assainissement dans les villes et centres urbains émergents, d’un coût de 160 MDH, supporté à hauteur de 112 MDH par le Programme national d’assainissement liquide.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – indicateurs financiers trimestriels à fin décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.