Mobilité à Casablanca : le point sur les plus grands chantiers en cours

Dans le cadre du programme de développement de la mobilité urbaine à Casablanca, la société Casa Transport s’est lancée dans plusieurs projets, visant l’amélioration du réseau de transport. Le point sur les plus grands chantiers de la métropole.

Mobilité à Casablanca : le point sur les plus grands chantiers en cours

Le 27 septembre 2021 à 11h49

Modifié 27 septembre 2021 à 15h11

Dans le cadre du programme de développement de la mobilité urbaine à Casablanca, la société Casa Transport s’est lancée dans plusieurs projets, visant l’amélioration du réseau de transport. Le point sur les plus grands chantiers de la métropole.

Les plus importants chantiers lancés par Casa Transport ont trait à la mise en place de nouvelles lignes de tramway et de Bus à haut niveau de service (BHNS-appelé également busway). A terme, le réseau de transport en commun sera doté de 4 lignes de tramway et de deux lignes de busway, qui proposeront plusieurs points de correspondance et des pôles d’échanges multimodaux. La SDL prévoit également de mettre en place une billetterie intégrée entre les deux moyens de transport et le bus.

Tramway : les travaux d’infrastructure et de voie ferrée des lignes T3 et T4 sont à 14% d’avancement

Les travaux d’infrastructure et de la plateforme voie ferrée des deux nouvelles lignes du tramway, T3 et T4, ont démarré à la fin de l’année passée. Ils concernent 63% des 26 km d’itinéraire des deux lignes et sont, actuellement, à 14% d’avancement, d’après Casa Transport.

La SDL indique, par ailleurs, que le délai de réalisation de la plateforme voie ferrée, qui exigeait jusqu’à 50 jours avec la méthode classique de revêtement, requiert désormais seulement 5 à 7 jours, dans les grands carrefours routiers les plus fréquentés de la ville, grâce à la technique « béton à haute performance ».

Cette solution est jugée plus pertinente, d’autant plus que les deux futures lignes du tramway traversent 150 carrefours, qui seront régulés par le projet.

Les marchés des travaux de voie ferrée et d’infrastructure sont réalisés par 5 sociétés différentes :

  • France Rail Industry est chargée de produire et livrer les rails nécessaires aux lignes T3 et T4 pour 83,43 millions de DH.
  • Les travaux d’infrastructure sont, pour leur part, répartis entre la SGTM (416,63 MDH), le groupement STAM/VIAS (399.92 MDH), SOMAGEC (425,49 MDH) et Bioui Travaux (419,88 MDH).

Une fois achevés, ces travaux laisseront place à la plantation de 5.600 arbres (l’ouverture des plis du marché a eu lieu le 23 septembre), à l’installation de l’éclairage public (l’ouverture des plis a eu lieu le 23 septembre), à la mise en place des équipements d’énergie et des systèmes, à l’équipement des stations voyageurs, à l’aménagement de façade à façade sur 135 hectares, aux tests du matériel roulant, ainsi qu’à la marche à blanc dans les conditions réelles de la circulation. L’achèvement des travaux est prévu pour fin 2023.

En parallèle de l’expansion du réseau de tramway, des chantiers relatifs à de nouveaux ouvrages, répartis sur plusieurs quartiers et boulevards de la ville sont également en cours. Il s’agit notamment de :

  • l’ouvrage ONCF Mohammed VI, sis à l’intersection du boulevard Mohammed VI et de la voie ferrée, qui devrait être achevé en juin 2022, selon le calendrier prévisionnel de Casa Transport ;
  • l’ouvrage ONCF Oulad Ziane, sis à l’intersection du boulevard Oulad Ziane et de la voie ferrée, qui devrait être achevé en décembre 2022.

Notons que le trajet de la ligne T4 relie Attacharouk au parc de la ligue arabe, en passant par le boulevard Oulad Ziane. Il comporte 19 stations, dont 5 points de correspondance gratuite avec les autres lignes de transport en commun en site propre : T1, T2 et T3. Celui de la T3 relie pour sa part Salmia à la gare ferroviaire Casa Port, en passant par le boulevard Mohammed VI. Cette ligne offre 20 stations voyageurs, dont 5 points de correspondance gratuite avec les autres lignes du réseau de transport en commun en site propre : T1, T2, T4 et Bw1.

    BHNS : achèvement d’une nouvelle phase d’alimentation en eau potable

Le second grand chantier en cours dans la métropole est celui du BHNS, dont deux lignes vont longer la ville pour desservir un couloir direct comptant 300.000 habitants.

Dans le cadre de la réalisation de la ligne L5 (également appelée Bw1), Lydec a annoncé, ce vendredi 24 septembre, l’achèvement de la 3e phase de basculement et de raccordement de canalisations structurantes d’alimentation en eau potable. Une opération d’envergure, dont les travaux ont été menés durant la nuit du jeudi 23 septembre.

Par ailleurs, les travaux d’infrastructure et de plateforme, entamés également à la fin de l’année dernière, en parallèle avec ceux du tramway, semblent être quasiment achevés sur de nombreux tronçons, notamment celui de Yacoub El Mansour, occupé depuis décembre par les travaux de la ligne L6 (Bw2).

Les travaux se poursuivent également dans plusieurs zones, notamment sur la rocade sud-ouest jusqu’au rond-point George, du boulevard Moulay Touhami jusqu’à Oued Moulouya et du boulevard Taddart jusqu’à Ouled Haddou. Rappelons que ces travaux sont réalisés par deux sociétés : GTR (plus de 283 MDH) et SGTM (plus de 293 MDH).

Plusieurs autres travaux d’infrastructure et d’aménagement de façade à façade se déroulent en parallèle, dont notamment :

  • l’équipement de quelques stations voyageurs ;
  • la pose de l’éclairage public (réalisée par Electrimar  pour 54,884  MDH) ;
  • la plantation d’arbres (réalisée par Atelier Vert pour 11,157 MDH) .

Rappelons que la ligne L5 connectera le quartier Salmia à Lissasfa. Elle comptera 20 stations voyageurs le long de 12,5 km d’itinéraire. La ligne L6 s’étend, quant à elle, sur une longueur d’environ 12 km, comportant 22 stations voyageurs. Elle reliera le quartier Errahma au rond-point Oulmès, situé sur le boulevard Ghandi. D’après le calendrier prévisionnel de Casa Transport, la mise en service du BHNS est prévue pour mi-2022. Les essais devront démarrer au premier trimestre de la même année, suivis de la marche à blanc au second trimestre.

  Trémie de la Résistance : un premier marché attribué, la mise en circulation prévue pour 2023

Deux autres chantiers seront également bientôt lancés par Casa Transport pour fluidifier le trafic au niveau de la ville. Il s’agit de la trémie de la Résistance, et d’un ouvrage de dénivellation du boulevard Mohammed VI.

Casa Transport a attribué, le 19  septembre, le marché relatif à la maîtrise d’œuvre de la réalisation de la trémie sur le boulevard de la Résistance à Jesa Building and Infrastructure, pour un montant de 5 MDH (5.035.680 DH), alors que le coût des prestations était estimé à peine à 4,2 MDH  par la SDL.

La construction de cette trémie a été recommandée par une étude du trafic qui l’a précédée, le but étant d’alléger la circulation au niveau du boulevard Zerktouni / Résistance, qui devient problématique. L’étude a également recommandé la mise à niveau de la trémie Hadj Omar Riffi et les raccordements avec la trémie de Dakar.

La nouvelle trémie a aussi pour objectif :

  • la dénivellation au droit du passage du tramway T3, afin de minimiser l’impact d’insertion du tramway sur le fonctionnement du carrefour intersection Résistance/Mohammed VI, ainsi que celui des carrefours suivants,
  • l’amélioration de la mise en œuvre de la priorité du tramway T3 au niveau du carrefour,
  • la liaison continue entre les deux trémies existantes Hadj Omar Riffi et Dakar,
  • l’amélioration de l’accessibilité et de la traversée sécurisée des usagers.

La trémie de la Résistance se trouvera au niveau du grand point jaune, sur la photo ci-dessous :

Les travaux seront bientôt lancés et devraient durer 22 mois, dont 10 mois effectifs pour l’aménagement de l’ouvrage de dénivellation de la circulation, la mise à niveau de la trémie Omar Riffi, ainsi que l’aménagement du tronçon de raccordement à la trémie Dakar impactée.

La date de la mise en circulation est prévue, au plus tard, pour mai 2023. Casa Transport précise que l’exécution de cet ouvrage conditionne l’avancement des travaux du T3. Aucun retard n’est donc souhaité.

     Une 2e dénivellation au niveau du bd Mohammed VI : le marché de réalisation lancé

Afin de décongestionner le trafic sur le boulevard Mohammed VI, qui connaîtra le passage de la T3 et la L5, Casa Transport a opté pour un second ouvrage de dénivellation dudit boulevard, au croisement avec les boulevards Al Qods, Driss El Harti, Dakhla, et Amgala.

L’appel d’offres pour la réalisation de ce projet a été lancé il y a quelques jours. L’ouverture des plis est prévue le 12 octobre prochain. Le coût des prestations est estimé à 150 MDH par la SDL. Les travaux devraient durer 26 mois. 

Ce marché a été précédé par une étude de faisabilité. Son objectif est de :

  • minimiser l’impact de l’insertion des deux systèmes de transport tramway et BHNS sur le fonctionnement des quatre carrefours cités ;
  • améliorer la mise en œuvre de la priorité tramway et BHNS au niveau des carrefours, en limitant notamment le stockage des véhicules à l’intérieur des carrefours ;
  • assurer une correspondance optimale et sécuritaire des usagers des modes de transport projetés et ceux existants (Tram, BHNS, Grands taxis, Bus…), en réduisant le volume de véhicules empruntant la section en surface.

Il devra ainsi permettre d’assurer une fluidité de circulation dans cette zone entre les différents modes de transport, notamment lors de la mise en circulation de la L5 et la T3.

Ces deux ouvrages viendront ainsi appuyer le rôle de décongestion que jouent les ouvrages existants, notamment ceux construits récemment, à savoir :

  • la trémie des Almohades, mise en service en 2021 ;
  • la trémie de Ghandi, mise en service en 2020 ;
  • la trémie de Sidi Abderrahmane, mise en service en 2018 ;
  • la trémie de Ain Sebaâ (route de Rabat), mise en service en 2018 ;
  • l’aménagement du Nœud A et du carrefour Azbane.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Indicateurs trimestriels au 30.09.2020 de la Société AFRIC INDUSTRIES

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Conseil du gouvernement : Point de presse de Baitas