Finances publiques : Un déficit de 40,6 milliards de DH à fin août 2021 (TGR)

La situation des finances publiques à fin août 2021 fait ressortir un déficit de 40,6 MMDH qui reste conforme aux prévisions des recettes et des crédits ouverts par la loi de finances 2021, selon le bulletin mensuel de la Trésorerie générale du Royaume.

Finances publiques : Un déficit de 40,6 milliards de DH à fin août 2021 (TGR)

Le 13 septembre 2021 à 12h09

Modifié 13 septembre 2021 à 12h22

La situation des finances publiques à fin août 2021 fait ressortir un déficit de 40,6 MMDH qui reste conforme aux prévisions des recettes et des crédits ouverts par la loi de finances 2021, selon le bulletin mensuel de la Trésorerie générale du Royaume.

A fin août 2021 et en comparaison avec la même période de 2020, l’exécution de la loi de finances, sur la base des recettes encaissées et des dépenses émises, laisse apparaître les principales évolutions ci-après:

Une augmentation des recettes brutes de 4,4%

Les recettes ordinaires brutes se sont établies à 167,5 MMDH contre 160,5 MMDH à fin août 2020, en hausse de 4,4% ou +7 MMDH. Ceci s’explique par :

1- la hausse des recettes douanières nettes de 26,6% à 45,79 MMDH à fin août 2021 contre 36,17 MMDH un an auparavant, compte tenu de remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux de 60 MDH à fin août 2021 contre 66 MDH un an auparavant :

Droits de douane : 7,54 MMDH contre 5,69 MMDH un an auparavant (+32,5%), compte tenu de remboursements de 16 MDH à fin août 2021 contre 8 MDH un an auparavant. A fin août 2020, les droits de douane avaient diminué de 5,3% par rapport à leur niveau à fin août 2019, soit -320 MDH (5.701 MDH contre 6.021 MDH) ;

TVA à l’importation : 27,36 MMDH contre 21,77 MMDH à fin août 2020 (+25,6%), compte tenu de remboursements de 4 MDH. A fin août 2020, la TVA à l’importation avait enregistré une baisse de 12,2% par rapport à son niveau à fin août 2019, soit -3.021 MDH (21.789 MDH contre 24.810 MDH) ;

Taxe intérieure de consommation (TIC) sur les produits énergétiques: 10,88 MMDH contre 8,70 MMDH (+25%), compte tenu de remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux de 39 MDH à fin août 2021 contre 46 MDH à fin août 2020. A fin août 2020, la TIC sur les produits énergétiques avait enregistré une baisse de 17,2% par rapport à son niveau à fin août 2019, soit -1.816 MDH (8.749 MDH contre 10.565 MDH) ;

2- la hausse de la TIC sur les tabacs manufacturés: 7,16 MMDH (+6,1%) contre 6,75 MMDH à fin août 2020.  Cette TIC avait baissé de 6,2% par rapport à son niveau à fin août 2019, soit -444 MDH (6.756 MDH contre 7.200 MDH) ;

3- la hausse des recettes nettes de la fiscalité domestique de 3,8%. Elles se sont établies à 84,8 MMDH à fin août 2021 contre 81,7 MMDH à fin août 2020, compte tenu des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux supportés par le budget général de 4,48 MMDH à fin août 2021 contre 4,73
MMDH un an auparavant :

l’IS a enregistré une baisse de 9,9% à 25,24 MMDH contre 28 MMDH, compte tenu de restitutions qui ont été de 306 MDH à fin août 2021. Les demandes de restitution de l’IS ont été de 4,5 MMDH. La baisse de l’IS était attendue en raison des pertes enregistrées par les entreprises au cours de l’exercice 2020.

-A fin août 2021, la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices et les revenus, instituée par la loi de finances 2021, a rapporté 3,6 MMDH imputés au compte d’affectation spéciale intitulé « Fonds d’appui à la protection sociale et à la cohésion sociale », alors qu’à fin août 2020, la contribution sociale de solidarité sur les bénéfices, instituée par la loi de finances 2019, a généré des recettes de 2,1 MMDH imputés au budget général.

l’IR a enregistré une hausse de 12,8% à 32,23 MMDH (contre 27,69 MMDH), compte tenu de restitutions qui ont été de 139 MDH à fin août 2021. Les recettes de l’IR sur profits immobiliers ont connu une hausse de 105,5% à 2,89 MMDH par rapport à leur niveau de fin août 2020. A fin août 2020, l’IR avait enregistré une diminution de 6,4% par rapport à son niveau à fin août 2019, soit -1.894 MDH (27.765 MDH contre 29.659 MDH).

la TVA à l’intérieur affiche une hausse de 18,2% à 16,65 MMDH (contre 14,08 MMDH) compte tenu des remboursements supportés par le budget général qui ont été de 3,9 MMDH à fin août 2021 contre 4,26 MMDH un an auparavant, étant précisé qu’à fin décembre 2020, les arriérés de remboursement de TVA ont été de 42,2 MMDH. A fin août 2020, la TVA à l’intérieur avait baissé de 2,9% par rapport à son niveau à fin août 2019, soit -552 MDH (18.347 MDH contre 18.899 MDH).

– les droits d’enregistrement et de timbre ont été de 10,63 MMDH à fin août 2021 contre 8,86 MMDH un an auparavant, en augmentation de 20,1% ou +1,77 MMDH. A fin août 2020, les droits d’enregistrement et de timbre avaient enregistré une baisse de 21,3% par rapport à leur niveau à fin août 2019, soit -2,40 MMDH (885 MMDH contre 11,26 MMDH).

– les majorations de retard (+20,8%), résultant de recettes brutes de 954 MDH contre 716 MDH et de dégrèvements de 140 MDH à fin août 2021 contre 42 MDH un an auparavant. A fin août 2020, les majorations de retard avaient enregistré une diminution de 37,5% par rapport à leur niveau à fin août 2019, soit -429 MDH (716 MDH contre 1,145 MMDH).

4- la baisse des recettes non fiscales de 20,6% à 23,8 MMDH contre 30 MMDH un an auparavant, en raison notamment de la diminution des versements des comptes spéciaux du Trésor au profit du budget général (6,378 MMDH contre 16,539 MMDH) et des fonds de concours (498 MDH contre 4,159 MMDH), conjuguée à  :

la hausse des recettes des monopoles et participations de 12,4% à 6,78 MMDH à fin août 2021 contre 6,04 MMDH à fin août 2020. Ces recettes ont été versées notamment par l’OCP (3 MMDH contre 2 MMDH), l’Agence de la conservation foncière (2 MMDH contre 950 MDH) et Bank AlMaghrib (837 MDH contre 949 MDH).

– les recettes de privatisation et produits de cession des participations de l’Etat ont été de 5,41 MMDH, représentant la cession d’une partie de la participation de l’Etat dans le capital de Marsa Maroc pour 5,305 MMDH et de la totalité de la participation de l’Etat dans le capital de la société « Foncière Université Internationale de Rabat » pour 110 MDH.

– les autres recettes non fiscales ont enregistré une diminution de 52,3%, due pour l’essentiel à la baisse des versements des comptes spéciaux du Trésor au profit du budget général (6,4 MMDH contre 16,5 MMDH) et des fonds de concours (498 MDH contre 4.159 MDH).

Au niveau des dépenses

1- un taux d’engagement global des dépenses de 60% et un taux d’émission sur engagements de 85%, contre respectivement 60% et 86% un an auparavant ;

2- une augmentation des dépenses ordinaires de 7,1% provenant de :

– la hausse de 5,8% des dépenses de biens et services, due à la hausse de 6,5% des dépenses de personnel et de 4,2% des autres dépenses de biens et services ;

– l’augmentation de 3,8% des charges en intérêts de la dette ;

– la hausse de 64,6% des émissions de la compensation ;

– la baisse de 5,4% des remboursements, dégrèvements et restitutions fiscaux.

Le montant global des remboursements de TVA à l’intérieur et à l’importation (y compris la part supportée par les collectivités territoriales) est de 5.580 MDH contre 6.103 MDH à fin août 2020.

3- une baisse des dépenses d’investissement émises de 0,4%, passant de 44,7 MMDH à fin août 2020 à 44,5 MMDH à fin août 2021, en raison de la diminution de 13,7% des dépenses des charges communes et de la hausse de 13,6% des dépenses des ministères.

Soldes du Trésor

Sur la base des recettes encaissées et des dépenses émises, l’exécution de la loi de finances fait ressortir :

– un solde ordinaire négatif de 7,2 MMDH contre un solde ordinaire négatif de 2,6 MMDH un an auparavant;

– un déficit du Trésor de 40,6 MMDH, compte tenu d’un solde positif de 11,1 MMDH dégagé par les comptes spéciaux du Trésor (CST) et les services de l’Etat gérés de manière autonome (SEGMA), contre un déficit du Trésor de 43,6 MMDH à fin août 2020 compte tenu d’un solde positif de 3,7 MMDH dégagé par les CST et les SEGMA.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SONASID : INDICATEURS DU PREMIER TRIMESTRE 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.