Un séisme électoral: le RNI remporte les législatives avec 97 sièges, le PJD s’effondre

Les chiffres ont été annoncés par Abdelouafi Laftit, ministre de l'Intérieur, au cours d'une déclaration à la presse vers 02H45 ce jeudi 9 septembre. Il s'agit de résultats provisoires portant toutefois sur la majorité écrasante des sièges: 380 sur 395.

Abdelouafi Laftit présente les résultats des élections 2021. (MAP)

Un séisme électoral: le RNI remporte les législatives avec 97 sièges, le PJD s’effondre

Le 9 septembre 2021 à 3h01

Modifié 9 septembre 2021 à 12h16

Les chiffres ont été annoncés par Abdelouafi Laftit, ministre de l'Intérieur, au cours d'une déclaration à la presse vers 02H45 ce jeudi 9 septembre. Il s'agit de résultats provisoires portant toutefois sur la majorité écrasante des sièges: 380 sur 395.

Les résultats annoncés sont les suivants:

-97 sièges pour le RNI qui fait carton plein.

-82 sièges pour le PAM.

-78 sièges pour l’Istiqlal.

-35 sièges pour l’USFP.

-26 sièges pour le Mouvement Populaire.

-20 sièges pour le PPS.

-18 sièges pour l’UC.

-12 sièges pour le PJD.

Laftit a également annoncé que les résultats des régionales et des communales seront annoncés par voie de communiqué.

La configuration du parlement change donc considérablement. Le PJD, parti qui a dominé la Chambre des représentants depuis 2011, devient le 8e parti par la taille, derrière l’UC.

Trois partis dominent donc l’hémicycle: RNI, PAM et Istiqlal.

La Constitution prévoit que le Chef du gouvernement soit nommé au sein de la formation arrivée en tête, donc le RNI.

La majorité simple à la Chambre des représentants requiert 198 députés. On considère généralement qu’une majorité confortable doit se situer entre 210 et 220 députés.

Il reste encore 15 sièges dont les titulaires n’ont pas été annoncés en raison du dépouillement.

Sous réserve de cette annonce, et à supposer que les résultats ci-dessus soient définitifs pour les trois partis de tête, le RNI a beaucoup de cartes en main pour constituer une majorité, à condition que le PAM ou l’Istiqlal accepte de constituer une coalition avec lui.

Dans ce cas, il y aurait 179 députés dans le premier cas de figure (RNI-PAM) et 175 dans le deuxième cas de figure (RNI-Istiqlal). Par contre, si PAM et Istiqlal s’allient, il deviendra extrêmement difficile, voire impossible de constituer une majorité dirigée par le RNI.

La séquence de ces élections aura été intéressante, incertaine, disputée et passionnante. Le suspense n’est pas forcément terminé.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SOTHEMA:Indicateurs Financiers T2 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

URGENT Covid. 2.432 nouveaux cas, 46 décès ce jeudi 16 septembre 2021