Tirs nourris et militaires dans la rue à Conakry où se trouve l’Equipe nationale marocaine de football

Source photo: AFP

Tirs nourris et militaires dans la rue à Conakry où se trouve l’Equipe nationale marocaine de football

Le 5 septembre 2021 à 12h41

Modifié le 6 septembre 2021 à 9h02

Des tirs nourris d'armes automatiques ont retenti dimanche 5 septembre matin dans le centre de Conakry, théâtre d'une probable tentative de coup d'Etat mené par des militaires en Guinée. Sur les réseaux sociaux, plusieurs Marocains expriment leur inquiétude quant à la sécurité des Lions de l'Atlas, qui se trouvent actuellement à Conakry, pour un match prévu lundi 6 septembre contre une équipe guinéenne, dans le cadre des éliminatoires du Mondial-2022.

La situation est confuse à Conakry. Les forces spéciales guinéennes ont affirmé avoir capturé le président Alpha Condé et « dissoudre » les institutions, dans une vidéo adressée à un correspondant de l’AFP.

Les putschistes, auprès desquels le correspondant de l’AFP a confirmé la provenance de ces images, ont ensuite diffusé une nouvelle vidéo du président Condé entre leurs mains.

Le ministère de la Défense ainsi que le gouvernement guinéen confirment pour leur part avoir repoussé l’attaque des putschistes contre la présidence.

Depuis ce dimanche matin, « l’opposition a fait circuler abondamment sur les réseaux sociaux des vidéos tournées selon elle par des résidents à la dérobée et dans lesquelles les rues résonnent de tirs intenses », indique une dépêche AFP.

« L’accès à la presqu’île de Kaloum est restreint du fait de sa géographie, les forces de sécurité peuvent donc aisément la bloquer ».

« Des habitants joints au téléphone à Kaloum ont fait état de tirs soutenus. S’exprimant sous le couvert de l’anonymat pour leur sécurité, ils ont dit avoir vu de nombreux soldats intimant aux résidents de rentrer chez eux et de ne pas en sortir. De leur côté, les autorités sont restées silencieuses sur la situation, quelque peu confuse », ajoute la même source.

Depuis des mois, ce pays d’Afrique de l’Ouest est en proie à de profondes crises politique et économique, aggravées par la pandémie de Covid-19. La candidature du président Alpha Condé à un troisième mandat le 18 octobre 2020 a provoqué avant et après l’élection des mois de tensions qui ont causé des dizaines de morts dans un pays coutumier des confrontations politiques sanglantes. L’élection a été précédée et suivie par l’arrestation de dizaines d’opposants.

Inquiétude quant à la sécurité de l’équipe nationale marocaine de football

Rappelons que les Lions de l’Atlas, qui ont réussi leur entrée en matière en dominant, sans convaincre, le Soudan (2-0) lors de la première journée (Groupe I) des éliminatoires du Mondial-2022, évolueront lundi 6 septembre (17h00) face à une équipe guinéenne, dos au mur après le nul (1-1) concédé en déplacement face à la Guinée Bissau.

Les joueurs se trouvent actuellement à Conakry, pour se préparer audit match. Ils ont tenu, samedi 4 septembre, leur première séance d’entrainement.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs Marocains sont inquiets quant à la sécurité de l’équipe nationale, vu les derniers évènements.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.