Casablanca : la bataille électorale pour la mairie bat son plein

Casablanca est la plus grande ville du Royaume, la plus peuplée et la plus riche. La tête de sa mairie est au centre de toutes les convoitises, c'est un enjeu électoral majeur pour les principaux partis en concurrence. (Carte interactive des candidats en compétition)

Casablanca : la bataille électorale pour la mairie bat son plein

Le 3 septembre 2021 à 11h36

Modifié 3 septembre 2021 à 12h21

Casablanca est la plus grande ville du Royaume, la plus peuplée et la plus riche. La tête de sa mairie est au centre de toutes les convoitises, c'est un enjeu électoral majeur pour les principaux partis en concurrence. (Carte interactive des candidats en compétition)

La plus grande métropole du Maroc s’apprête dans les prochains jours à changer de leadership. L’actuel maire Abdelaziz El Omari (PJD) a préféré se présenter aux législatives plutôt qu’aux communales, ouvrant ainsi la voie à un changement à la tête de la commune la plus peuplée du Royaume.

Le prochain maire sera choisi parmi les candidats têtes de listes qui réussiront à être élus au nouveau conseil communal. Les élections se passent au niveau de 16 circonscriptions qui représentent les 16 arrondissements de Casablanca.

Après l’annonce des résultats, si aucun parti n’a la majorité, une coalition de partis devra être formée parmi laquelle seront choisis le nouveau maire et son bureau. Celle-ci obéira beaucoup plus au jeu des alliances et des négociations post-élections, qu’aux résultats du scrutin lui-même. 

Car avec la suppression du seuil électoral et le changement subi par le quotient électoral, il est fort probable qu’il y aura plus de partis représentés. La probabilité d’avoir un parti majoritaire au sein du conseil devient très faible. 

Le bureau sortant est porté par une coalition comprenant le PJD, le RNI et le PPS. En effet, parmi les 10 vice-présidents, trois appartiennent au RNI et un seul au PPS. Les 6 autres appartiennent au PJD qui a remporté la majorité des sièges, mais qui a préféré ne pas gérer la ville seul.

 

Comme le montre le graphique ci-dessus, en 2015, les 5 partis arrivés en tête, ont remporté plus de 95% des 147 sièges du conseil communal de Casablanca. Ces partis sont respectivement : PJD, RNI, UC, PAM et Istiqlal.

Le prochain maire a de grandes chances d’être issu de l’un de ces cinq partis. Ci-dessous, nous avons reconstitué, dans la mesure du possible, les candidats têtes de liste appartenant à ces partis, arrondissement par arrondissement. Nous y avons joint également ceux du PSU, qui à notre avis présentent un programme ambitieux et mènent une campagne propre.

La carte interactive, ci-après, a été préparée par Médias24 pour vous permettre de naviguer plus facilement entre les différents arrondissements de Casablanca et y consulter vos candidats. 

Anfa

  • RNI : Mohammed Chebbak, actuel président du conseil de l’arrondissement d’Anfa.
  • PJD : Mohamed Najib Ammor, Ingénieur d’Etat
  • UC : Samia Ben Fdila, conseillère en stratégie.
  • Istiqlal : Saïd Chrami, ingénieur.
  • PSU : Aimane Sami.

Maarif

  • PJD : Abdessamad Haikar, premier vice-président du conseil communal de Casablanca.
  • RNI : Abdessadek Morchid, administrateur.
  • PAM : Abdelouahed Chaouki.
  • UC : Boutaina Ben Maalem, avocate.
  • Istiqlal : Mustapha Haikar, commissaire judiciaire.

Sidi Belyout

  • PJD : Abdelhak Naji.
  • RNI : Moulay Youssef Alaoui Mhamdi, Médecin.
  • PAM : Saïd Naciri, député et président du Wydad Athletic Club.
  • UC : Abdelouahed Melyani.
  • Istiqlal : Aziz Chbine, PDG de Restopro et président de l’association Sqala.

Aïn Chok 

  • PJD : Rachid El Kabil.
  • RNI : Mohammed Chafik Benkirane, architecte.
  • Istiqlal : Mohamed Fahim, agriculteur.
  • PAM : Abdelhak Chafik, homme d’affaires.
  • UC : Mohamed Fettach.

Hay Hassani 

  • PJD : Abderrahim Moustaoui, avocat.
  • RNI : Tahar Youssfi, entrepreneur.
  • PAM : Abdelkader Boudraa, ex-député et homme d’affaires.
  • Istiqlal : Mohammed Rgani, président de la commission de l’urbanisme au conseil de l’arrondissement.

El Fida

  • PJD : Rachid Ouabdelkrim, avocat.
  • RNI : Abdelilah Safadi, membre du conseil communal de Casablanca.
  • Istiqlal : Houcine Nasrollah, président du groupe de conseillers istiqlaliens à la commune de Casablanca et président de la commission de l’urbanisme dans le même conseil.

Mers Sultan

  • RNI : Mohammed Boudrika, promoteur immobilier et ex-président du Raja de Casablanca.
  • PJD : Abderrahman Derai, avocat.
  • PAM : Mohamed Touimi Benjelloun, Médecin biologiste.
  • Istiqlal : Abdelkebir Tajditi.

Aïn Sebaâ

  • RNI : Hassan Ben Omar.
  • PJD : Hakima Fasli, sixième vice-présidente du conseil communal de Casablanca professeur universitaire.
  • UC : Abdelfattah Mounadil, commissaire judiciaire.
  • PAM : Karim Laklaybi, conseiller communal dans l’arrondissement d’Aïn Sebaâ.
  • Istiqlal : Ahmed Filali Alami Idrissi, entrepreneur.

Hay Mohammadi

  • PJD : Rachid Ajkini.
  • PAM :  Abdeljalil Abzid, entrepreneur.
  • RNI : Mohammed Ghafir El Idrissi, acteur associatif et coach en développement humain.
  • UC : Mohamed Errkhis.

Roches Noires

  • PJD : Abderrahman El Yaacoubi, secrétaire provincial du parti.
  • RNI : Ahmed Khalfi, banquier.
  • UC : Rachid Kamal, Homme d’affaires.
  • PAM : Abdeljalil Bakkar.
  • Istiqlal : Abou Bakr Naciri Cherkaoui, cadre fonctionnaire et docteur en droit.

Ben Msik

  • UC : Mohamed Joudar.
  • RNI : Hassan Chaouki, commerçant.
  • PJD : Saleh Amliliss, entrepreneur.
  • Istiqlal : Mohamed Khattar.
  • PAM : Bouazza Alasbat.

Sbata

  • PJD : Saïd Kachani, l’actuel président du conseil de l’arrondissement.
  • RNI : Kamil Taoufik, comptable.
  • PAM : Mahfoud Tihriss.
  • Istiqlal : Mohamed Saâd, pharmacien.
  • PSU : Salah Houssni.

Sidi Bernoussi 

  • PJD : Abdelkrim Lahouaichri, actuel président du conseil de l’arrondissement, huitième vice-président de la commune de Casablanca et membre de la chambre des conseillers.
  • RNI : Hicham Chboura, homme d’affaires et président du Club Rachad Bernoussi.
  • UC : Mohamed Dahi.
  • PAM : Saïd Sabri.
  • Istiqlal : Mustapha Akidi.

Sidi Moumen

  • PJD : Hamid Ben Ghridou, actuel président du conseil de l’arrondissement et entrepreneur.
  • RNI : Abderrahim Outass, ex-vice-président du conseil communal de Casablanca (2003-2015), ex-président de l’arrondissement Roches Noires (2009-2015), vice-président chez Lina Holding Company et docteur en sciences politiques.
  • UC : Mohamed Zaki.
  • Istiqlal : Abdelghani Merhani, professeur de l’enseignement secondaire.

Moulay Rachid 

  • PJD : Mustapha Lahya, actuel président du conseil de l’arrondissement, deuxième vice-président du conseil communal de Casablanca, député et professeur universitaire.
  • RNI : Anass Haddadi.
  • Istiqlal : Hassan Akhcham, entrepreneur.
  • PSU : Abdellatif Moutawakil.

Sidi Othmane

  • PJD : Mohammed Maait, actuel président du conseil de l’arrondissement et député.
  • RNI : Mohammed Haddadi.
  • UC : Abdelmajid Faddi.
  • Istiqlal : Abdelilah Amhadi, chirurgien.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank : Communiqué de presse post AGO 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Déclaration du nouveau Maire de Tanger

Déclaration de Mehdi Bensaid suite à l’annonce de la coalition gouvernementale