Le ministère de la Santé suspend l’autorisation des tests salivaires Gigalab (document)

Le laboratoire Gigalab s’est vu retirer le certificat d’enregistrement de son test salivaire ce lundi 23 août. Ce retrait a été annoncé concomitamment à la publication d'une décision du ministère de la santé réglementant la réalisation des tests de dépistage et de diagnostic Covid-19.

Le ministère de la Santé suspend l’autorisation des tests salivaires Gigalab (document)

Le 24 août 2021 à 11h15

Modifié 24 août 2021 à 11h20

Le laboratoire Gigalab s’est vu retirer le certificat d’enregistrement de son test salivaire ce lundi 23 août. Ce retrait a été annoncé concomitamment à la publication d'une décision du ministère de la santé réglementant la réalisation des tests de dépistage et de diagnostic Covid-19.

Presque trois mois après son octroi, le certificat d’enregistrement du test salivaire « Gigalab Covid 19 Ag Gold Salive » a été suspendu par le ministère de la santé, mettant ainsi fin à la polémique née après l’opposition des biologistes à la vente de ces tests en pharmacie.

La décision de suspendre les tests de Gigalab a été annoncée le même jour que la publication par le ministère de la santé de la décision réglementant la réalisation des tests de dépistage et diagnostic Covid-19.

Dans sa décision (document en bas de l’article), le ministère de la santé a appelé le laboratoire à « retirer sans délai le produit Gigalab Covid 19 Ag Gold Salive » du marché , et l’appelle à « informer tous les professionnels de la santé de la suspension du certificat d’enregistrement dudit réactif ».

Gigalab surpris par la décision de retrait

De son côté, la société Gigalab ne cache pas sa surprise face à cette décision. Selon une source autorisée du laboratoire, cette décision « est une première, jamais un réactif de laboratoire n’a été suspendu ! ».

Suite à l’obtention de l’autorisation dont la durée était fixée à cinq ans, le laboratoire dit avoir lancé un investissement à Agadir pour la construction d’une usine destinée à la fabrication des tests.

Gigalab estime avoir apporté « toutes les preuves scientifiques de l’efficacité » de son produit, et déplore le retrait du marché du seul produit marocain : « nous sommes le seul produit national dans cette catégorie. Maintenant il n’y aura que des produits importés».

Le comité scientifique n’a pas donné son feu vert

Par ailleurs, une source bien informée, affirme à Médias24 que plusieurs dysfonctionnements ont été relevé dans le processus. « La société Gigalab s’était engagée à attendre le feu vert du comité technique et scientifique avant la commercialisation de son test. A ce jour, le comité scientifique n’a pas donné son feu vert », nous confie notre source.

Gigalab a donc commercialisé ses tests, sur la base du certificat d’enregistrement qui lui a été donné par le ministère de la santé.

Les tests étaient en effet disponible en pharmacie pendant quelques jours, au prix de 100 DH le test, avant que le ministère de la santé ne lui ordonne de les retirer.

Depuis, les tests Gigalab inondent le net. Ils sont en vente sur des pages sur les réseaux sociaux ou par certaines parapharmacies en ventes directes via whatsapp.

Toujours selon notre source, les autorités ont considéré que par cette pratique, Gigalab a outrepassé l’autorisation qui lui a été octroyée et a enfreint les dispositions de l’état d’urgence sanitaire.

Voici la décision du ministère de la santé :

 

Voici le document d’autorisation octroyé par le ministère de la santé le 3 juin :

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SALAFIN: Résultats Semestriels S1-2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.