La nouvelle usine d’OCP à Safi, une première mondiale en termes d’environnement

Dans son complexe industriel de Safi, l'OCP a investi dans plusieurs projets innovants pour améliorer sa performance environnementale et économique. Dernier en date dont les travaux ont démarré, celui de la nouvelle ligne de production d'acide sulfurique PS4.

La nouvelle usine d’OCP à Safi, une première mondiale en termes d’environnement

Le 24 août 2021 à 20h12

Modifié 24 août 2021 à 21h35

Dans son complexe industriel de Safi, l'OCP a investi dans plusieurs projets innovants pour améliorer sa performance environnementale et économique. Dernier en date dont les travaux ont démarré, celui de la nouvelle ligne de production d'acide sulfurique PS4.

OCP investit 1,2 milliard de dirhams dans la construction d’une nouvelle ligne de production d’acide sulfurique PS4. Ce projet entre dans le cadre d’une série d’investissements entrepris par OCP qui misent sur des solutions innovantes encourageant le développement durable. L’accent y est mis sur la réduction des émissions atmosphériques, l’efficacité énergétique et l’économie circulaire.

La nouvelle ligne de production d’acide sulfurique PS4

C’est le Finlandais Outotec qui est en charge de la construction clés en mains de cette nouvelle usine. d’une capacité de 2.300 tonnes par jour, dans le complexe industriel OCP de Safi.

Le chantier est déjà à 11% de sa réalisation, mais les travaux de génie civil ont avancé de plus de 58%. La livraison du projet, elle, est prévue pour décembre 2022.

Le projet permettra d’atteindre un taux de conversion inédit de 99,0%. C’est-à-dire transformer la matière première qui est le souffre entièrement en produit fini : l’acide sulfurique.

L’intérêt est aussi environnemental, puisque les émissions de dioxyde de soufre (SO2) ne sont que de 390 μg/m3 (l’équivalent de 135 ppm) contre 450 μg/m3 qui est la norme de la Banque mondiale. 

Cette nouvelle ligne de production qui utilise un procédé de double absorption avec un système HEROS (Heat Recovery System), permet également de recycler l’eau de mer qui est utilisée pour le refroidissement, afin de générer de l’énergie.

L’acide sulfurique est un produit intermédiaire qui est fabriqué à base de soufre et qui est utilisé comme intrant pour fabriquer l’acide phosphorique, l’un des produits phares d’OCP.

Site de construction de la nouvelle ligne de production de l’acide sulfurique PS4

Sulfacid, l’unité de lavage de gaz

Pour aller plus loin dans une logique de réduction de l’impact sur l’environnement. Le gaz SO2 passe par une unité de lavage de gaz appelée Sulfacid. 

Grâce à une technologie innovante, le dioxyde de soufre y est transformé en acide sulfurique (H2SO4) moins concentré qui est ensuite réintégré dans la chaîne de production, suivant une logique d’économie circulaire. C’est une première mondiale, un tournant historique en termes de réduction des émissions de gaz, selon OCP.

Cette unité, opérationnelle depuis 2018, aura coûté 420 millions de dirhams. Mais les résultats sont impressionnants puisque les émissions de gaz n’y sont que de 7ppm, la norme de la Banque mondiale étant de 150 ppm.

L’unité de lavage de gaz Sulfacid

Le lavage de gaz fluorés pour éliminer les odeurs

L’OCP a également investi dans l’équipement des différentes installations de production d’acide phosphorique par des systèmes de lavage des gaz fluorés permettant d’améliorer l’empreinte écologique.

Le système de lavage instauré permet de respecter les seuils les plus contraignants de fluor en cheminée à l’échelle mondiale (< 5 mg/Nm3). C’est un investissement de 744 millions de dirhams, qui a concerné 8 lignes de production d’acide phosphorique à Safi, opérationnel depuis janvier 2020.

Or, même avec des seuils très bas et respectant les normes les plus strictes, l’odeur peut toujours se faire ressentir. C’est là qu’intervient un procédé d’injection de produits anti-odeurs afin de minimiser la gêne qui peut être occasionnée

Lavage de gaz fluorés

Plum’air, la station de surveillance de la qualité de l’air

Plum’air est un système qui permet de surveiller 24h/24 les émissions atmosphériques de l’ensemble du site de Safi. Il aura coûté à OCP la somme de 84 millions de dirhams.

Il se compose d’un système de prévision, basé sur les données fournies par la météorologie nationale et qui permet de calculer la direction du vent et sa vitesse. Deux stations météorologiques sont installées sur Safi par l’OCP pour aider à collecter les données en temps réel.

Des scénarios sont réalisés sur la base de ces données. Ils aident à surveiller les émissions atmosphériques. Par exemple, dans le cas où le vent n’est pas favorable, des mesures telles que l’injection des produits anti-odeurs peuvent être activées. 

Ce système fait de solutions innovantes et complémentaires permet de réduire considérablement l’empreinte écologique d’OCP et contrôler continuellement la qualité de l’air dans la ville de Safi.

La station de contrôle Plum’air

Notons que le site de Safi a été certifié ISO 50001 (relatif à la performance énergétique), le 29 juillet dernier. A Safi, OCP dispose d’un complexe industriel qui s’étend sur 200 ha, divisé en trois blocs : Maroc Chimie, Maroc Phosphore 1 et Maroc Phosphore 2. On y fabrique de l’acide phosphorique, des engrais TSP et des additifs alimentaires DCP/MCP.

Reportage photos

Au niveau de la station de lavage des gaz fluorés
Vue générale sur le complexe OCP de Safi
Maquette du complexe industriel OCP de Safi

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Centrale Danone : Publication des comptes 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.