Tests antigéniques rapides : une décision des autorités sanitaires est attendue

Selon des sources informées dans les milieux médicaux, un niet officiel à la distribution en pharmacie est probable. Pour d'autres, seuls les tests salivaires pourraient éventuellement être autorisés en pharmacie mais pas à ce stade de l'épidémie. Par contre, les tests antigéniques rapide naso-pharyngés seront, selon cette source, utilisés dans les laboratoires, cabinets médicaux et cliniques.

Tests antigéniques rapides : une décision des autorités sanitaires est attendue

Le 21 août 2021 à 12h47

Modifié 21 août 2021 à 12h47

Selon des sources informées dans les milieux médicaux, un niet officiel à la distribution en pharmacie est probable. Pour d'autres, seuls les tests salivaires pourraient éventuellement être autorisés en pharmacie mais pas à ce stade de l'épidémie. Par contre, les tests antigéniques rapide naso-pharyngés seront, selon cette source, utilisés dans les laboratoires, cabinets médicaux et cliniques.

Chacun a défendu sa chapelle, souvent avec de bons arguments. D’un côté, les pharmaciens d’officine. De l’autre, les laboratoires d’analyses médicales.

Pour les premiers, l’intérêt du patient prime. Dans ce cas, les tests oraux qui sont rapides et moins chers doivent être mis à la disposition du plus large public. Pour cela, le réseau des pharmacies est le plus large et il a pignon sur rue. Les pharmaciens ajoutent, à raison, que les tests rapides doivent être dispensés au grand public comme dans les pays développés et en raison de leur absence, on a remarqué que des circuits de vente parallèles se sont développés, y compris sur le net.

Les laboratoires d’analyses médicales invoquent eux aussi des arguments d’une part d’ordre légal, et d’autre part d’ordre sanitaire puisque le test oral ou le prélèvement ne sont pas des actes anodins. On ajoute la nécessité d’une organisation minutieuse, avec notamment un processus à suivre en cas de positivité du test, en particulier la déclaration obligatoire.

Contacté par nos soins, un membre du comité technique et scientifique analyse les choses différemment. Pour lui, l’intérêt du malade n’est pas dans la disponibilité immédiate; mais il se situe dans la disponibilité ET la pertinence de ces tests.

« En ce moment, nous n’avons pas besoin de tests de dépistage mais de tests de diagnostic« , nous répond-il.

Il fait la différence entre tests salivaires et tests naso-pharyngés (prélèvement dans le nez). Pour lui, « les tests salivaires manquent de sensibilité et donc ne peuvent être utilisés que pour les asymptomatiques dans le cadre de dépistage des contagieux : universités, écoles, usines, rassemblements…. ».

Par contre, le besoin immédiat est le diagnostic, pas le dépistage. Donc, pour le diagnostic des symptomatiques, il faut selon lui utiliser les tests antigéniques rapides, effectués après prélèvement naso-pharyngé. Si la personne est négative, il faudra effectuer un test PCR. Si le test est positif, la prise en charge immédiate s’impose.

Notre source ajoute qu’en raison de ce qui précède, « ces tests antigéniques rapides doivent être réservés aux laboratoires, médecins et cliniques, parce qu’ils doivent être couplés à une évaluation clinique et une prescription adaptée à chaque patient en fonction de l’évaluation, du terrain et du stade de la maladie ».

Selon une source médicale informée, une circulaire officielle réglementant l’usage et la distribution des tests antigéniques rapides est attendue.

L’Ordre des pharmaciens d’officine avait décidé de distribuer en pharmacie les tests antigéniques rapides « d’orientation » autorisés au Maroc, notamment en contactant les importateurs.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SOTHEMA : Communiqué Post AGE

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.