Début du rapatriement des mineurs marocains non accompagnés entrés à Sebta en mai (médias)

La police nationale espagnole a déclenché une opération ce vendredi en début d'après-midi pour rapatrier 700 à 800 mineurs marocains non accompagnés qui étaient hébergés à Sebta depuis la mi-mai, indiquent des médias espagnols.

Début du rapatriement des mineurs marocains non accompagnés entrés à Sebta en mai (médias)

Le 13 août 2021 à 15h52

Modifié 13 août 2021 à 15h52

La police nationale espagnole a déclenché une opération ce vendredi en début d'après-midi pour rapatrier 700 à 800 mineurs marocains non accompagnés qui étaient hébergés à Sebta depuis la mi-mai, indiquent des médias espagnols.

L’ Espagne et le Maroc ont finalisé le retour collectif des 700 à 800 mineurs qui restent dans les centres de Sebta. Le chiffre n’est pas précis, certains médias évoquant plus de 700 et d’autres 800 mineurs.

Les enfants seront emmenés dans un centre d’accueil marocain en attendant de retrouver leurs parents, rapporte El Pais.

Le ministère espagnol de l’Intérieur, ne confirme ni ne dément, mais les informations auxquelles El Pais a eu accès révèlent qu’il existe déjà un principe d’accord, indique El Pais.

Dans l’un de ces documents, le ministère de l’Intérieur s’adresse au gouvernement de Sebta pour lui demander de rapatrier les mineurs. L’objectif, selon des sources proches de la lettre, est de garantir le regroupement familial ou la remise à une institution de tutelle marocaine, poursuit El Pais.

L’Intérieur espagnol rappelle dans cette lettre que le Royaume du Maroc s’engage à sauvegarder les intérêts des mineurs et, d’après les précisions qu’il fournit, il est clair que les enfants seront accueillis au centre pour mineurs de Martil. Selon ce ministère, le Maroc protégera les droits des mineurs jusqu’à ce qu’ils soient réunis avec leurs parents et, si ce scénario n’est pas possible, ce sera L’Entraide Nationale qui s’occupera d’eux, poursuite El Pais.

Un autre de ces documents fait référence à une réunion qui a eu lieu ce mercredi à laquelle ont participé des membres du gouvernement de Sebta et de la police espagnole ainsi que des représentants de la préfecture de Tétouan et de l’Entraide nationale, appartenant au ministère marocain de la Solidarité de la Femme de la Famille et de Développement Social, rapporte El Pais.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

COMMUNIQUÉ POST ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 24 JUIN 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.