PLF 2022 : un coût additionnel de 21 milliards de DH dans le prochain budget

D’après le cadre général de l’élaboration du Projet de Loi de Finances de 2022, les dépenses nécessiteront la programmation de crédits supplémentaires d’environ 21 milliards de dirhams.

PLF 2022 : un coût additionnel de 21 milliards de DH dans le prochain budget

Le 29 juillet 2021 à 13h30

Modifié 29 juillet 2021 à 13h39

D’après le cadre général de l’élaboration du Projet de Loi de Finances de 2022, les dépenses nécessiteront la programmation de crédits supplémentaires d’environ 21 milliards de dirhams.

Lors d’une réunion tenue ce mercredi 28 juillet, conjointement par les commissions des finances des deux chambres du parlement, le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration a présenté le cadre macroéconomique des trois prochaines années.

Lors de cette présentation, le ministre a exposé les défis liés à l’élaboration du Projet de Loi de Finances de 2022, dont les coûts additionnels ont été estimés à 21 MMDH (milliards de DH).

Selon l’exposé du ministre, les dépenses du personnel devraient augmenter de 6,5 MMDH, en raison du paiement du reliquat des opérations promotion et de recrutement non régularisées en 2020 et en 2021, et des recrutements dans les secteurs sociaux.

Les charges de compensation devraient connaître une hausse de 3,5 MMDH sous les hypothèses d’un prix du butane de 450 dollars la tonne (contre 350 en 2021) et un cours de change du dollar de 9,3 dirhams (contre 9,7 en 2021).

Le projet de généralisation de l’AMO au profit des populations vulnérables soumises actuellement au régime RAMED nécessitera, quant à lui, un budget additionnel de 8,4 MMDH.

Concernant les secteurs de l’éducation et de la santé, le ministre prévoit une hausse de 1,8 MMDH sans tenir compte de la création de postes budgétaires. Ainsi, les dépenses de fonctionnement nécessiteront un budget additionnel de 133 MDH pour le secteur de la santé et 534 MDH pour le secteur de l’éducation. Les dépenses d’investissement augmenteront quant à elles de 700 MDH pour le secteur de la santé et de 438 MDH pour le secteur de l’éducation.

Enfin, 800 MDH sont prévus pour la consolidation des projets en cours d’exécution, notamment la poursuite de la construction de 17 barrages, la réalisation des ports de Dakhla Atlantique et de Nador West Med et l’extension des ports de Casablanca et de Jebha.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

ALUMINIUM DU MAROC : AVIS RECTIFICATIF DE CONVOCATION ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE – Projet de résolution 2021 06 03

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.