Officiel. Les femmes enceintes peuvent désormais se faire vacciner à partir du 2e trimestre

Dans une circulaire adressée le 26 juillet aux professionnels de la santé, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a annoncé la mise à jour des contre-indications de la vaccination anti-covid, notamment pour la femme enceinte et allaitante.

Officiel. Les femmes enceintes peuvent désormais se faire vacciner à partir du 2e trimestre

Le 29 juillet 2021 à 11h35

Modifié 29 juillet 2021 à 12h42

Dans une circulaire adressée le 26 juillet aux professionnels de la santé, le ministre de la Santé, Khalid Ait Taleb, a annoncé la mise à jour des contre-indications de la vaccination anti-covid, notamment pour la femme enceinte et allaitante.

Cette mise à jour intervient suite aux recommandations formulées par le comité scientifique adhoc pour l’élaboration de la stratégie vaccinale contre le Sars-Cov-2, confirmant ainsi l’information dévoilée le même jour par Médias 24.

Le document annonce ainsi « la levée partielle de la contre-indication de la vaccination ou les précautions d’emploi pour les femmes enceintes et allaitantes, à la lumière des données scientifiques publiées jusqu’à aujourd’hui, qui rappellent le rapport bénéfice risque favorable à l’administration du vaccin contre le Covid-19 pendant la grossesse, à partir du 2e trimestre et l’éligibilité des femmes allaitantes à la vaccination ».

Dans un post sur sa page Facebook, Pr. Lahcen Belyamani, Chef de service des urgences à l’hôpital militaire de Rabat et président de la Société marocaine de la médecine d’urgence (SMMU) indique que selon une nouvelle étude du Clinical Infectious Diseases, publiée récemment, « les femmes enceintes atteintes de Covid-19 sont plus susceptibles de développer une forme grave, si elles ont plus de 25 ans ou encore certaines conditions médicales sous-jacentes».

«Le risque d’une forme grave de la maladie augmente avec l’augmentation du nombre d’infections sous-jacentes chez une femme. Les prestataires de soins de santé doivent ainsi informer les patientes enceintes du risque accru de développer une forme grave du Covid-19, des signes de cette forme de la maladie et des stratégies de prévention, y compris la vaccination », souligne-t-il.

En effet, consultée par nos soins, cette étude intitulée « Risk factors for illness severity among pregnant women with confirmed severe acute respiratory syndrome Coronavirus 2 infection » indique que les femmes enceintes atteintes de la maladie du covid, courent un risque accru de développer une maladie grave par rapport aux autres femmes, qui ne sont pas enceintes ».

Sur les 7.950 femmes enceintes infectées par le Sras-Cov-2 ayant participé à l’étude, il a été démontré qu’un âge avancé (plus de 25 ans), et des problèmes de santé sous-jacents (obésité avant la grossesse, maladies pulmonaires chroniques, hypertension chronique, diabète…) sont associés à un risque accru de développement de forme modérée à grave ou critique du Covid-19.

Cette nouvelle a été bien accueillie par les professionnels de la santé, dont l’un d’eux à Marrakech, estime que cette mesure contribuera à réduire le taux d’infection pour cette catégorie, ainsi que les décès, espérant par ailleurs que la contre-indication soit levée à partir du 1er trimestre de la grossesse très prochainement.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Atlanta Sanad : Avis de convocation AGO

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.