Vaccination : accélération de la campagne, mais faible adhésion des 40-59 ans

ROUND UP. La campagne de vaccination affiche une accélération sans précédent avec des records quotidiens qui dépassent les 500.000 doses administrées. Si les arrivages et l'adhésion des populations sont au rendez-vous, le Maroc pourra atteindre l'immunité collective avant la fin de l'année.

Photo MAP

Vaccination : accélération de la campagne, mais faible adhésion des 40-59 ans

Le 28 juillet 2021 à 19h45

Modifié 28 juillet 2021 à 19h59

ROUND UP. La campagne de vaccination affiche une accélération sans précédent avec des records quotidiens qui dépassent les 500.000 doses administrées. Si les arrivages et l'adhésion des populations sont au rendez-vous, le Maroc pourra atteindre l'immunité collective avant la fin de l'année.

Après un ralentissement notable de la vaccination au cours de la semaine de Aid Al Adha, la campagne a repris à toute allure cette semaine. Entre lundi 26 et mercredi 28 juillet, pas moins de 1.440.788 doses ont été administrées au total dont 459.035 premières doses pour la seule journée du mardi du 27 juillet.

Ce mercredi 28 juillet, un record a été enregistré avec plus de 542.500 doses administrées. Un exploit mené par des équipes de vaccination qui se sont mobilisées malgré le contexte de la dégradation de la pandémie.

Preuve s’il en faut que le Maroc est capable d’un point de vue logistique de boucler sa campagne de vaccination en peu de temps si deux autres conditions sont réunies : des quantités suffisantes de vaccins et une totale adhésion des populations.

Ces deux derniers points ne dépendent pas de la seule volonté des autorités publiques.

Des arrivages continus mais pas au rythme voulu

Certes le Maroc a eu des arrivages continus, mais avec quelques périodes de flottement et de pression sur les stocks.

Au 27 juillet, 27.759.600 doses de vaccins avaient été réceptionnées au total, dont 1.259.600 doses dans le cadre du programme Covax.

Le Royaume n’a même pas reçu la moitié de sa commande initiale des autres vaccins qui est de 66 millions de doses (25 millions AstraZeneca et 41 millions Sinopharm). Aussi, il reste encore à réceptionner 39,5 millions de doses.

Le Maroc a également effectué une commande du vaccin russe Sputnik. Le contrat peut aller jusqu’à 10 millions de doses, en cas de besoin. Un levier qui n’a pas encore été activé à notre connaissance.

Par ailleurs, le Maroc participe au programme Covax, à travers lequel il a reçu comme expliqué plus haut 1.259.600 doses sur une allocation initiale réservée au Maroc de 1.608.000 de doses.

Sur le site de l’Unicef, où l’organisation internationale publie un tableau de bord sur le marché mondial des vaccins COVID-19 et les livraisons des vaccins COVAX, on voit que la dotation marocaine dans le cadre du Covax est montée à 2.760.990 doses.

Le Maroc espère, donc, encore recevoir au moins 1,5 million de doses Covax, en plus des livraisons dans le cadre des conventions bilatérales. Cela dit, il n’y a aucune visibilité sur les dates de ces arrivages.

Les livraisons d’AstraZeneca assurées par Serum Institute Of India( SII) sont interrompues depuis février 2021 à cause de la situation sanitaire en Inde. Ce dernier a décidé de favoriser le marché intérieur et a bloqué les exportations des vaccins fabriqués sur son sol. SII ne prévoit une reprise des livraisons aux autres pays que vers fin 2021.

Les livraisons de Sinopharm se faisaient au compte-goutte au début. Elle se sont accélérées à partir du mois de mai.

Les 40-59 ans à la traîne

S’agissant de l’adhésion des populations à la vaccination, les données disponibles à ce jour montrent une disparité en fonction des générations.

Selon des chiffres de suivi consultés par Médias24 (arrêtés au 21 juillet), les taux de couverture (deux doses) des catégories de 60 ans est plus sont satisfaisants. Le taux moyen est de 95%. Malgré cela, les autorités tentent de toucher les 5% restants.

Le taux de couverture de la cible des 40-59 ans est, quant à lui, bas. Il ressort à 70%.  Ce taux est le plus faible par rapport aux autres catégories alors que ces personnes sont éligibles à la vaccination depuis fin avril. La vaccination a été élargie aux 55-59 ans, le 27 avril, puis aux personnes âgées 50-55 ans, le 8 mai. Ensuite, les personnes âgées entre 45-50 ans et 40 et 44 ans ont été éligibles respectivement les 16 mai et 23 mai.

Ce qui ressort des données également, c’est que cette catégorie a le taux de continuité le plus faible à 87% alors pour les autres catégories, ce taux de plus de 97%. Cela veut dire qu’une partie de cette cible a reçu la première dose et n’est pas revenue pour la deuxième. Le taux de couverture de D1 est de 80%, celui de D2 est de 70%.

« C’est cette catégorie que l’on retrouve le plus dans les réanimations« , nous explique un membre du comité technique chargé de la stratégie de vaccination.

C’est une des raisons ayant poussé le ministère de la santé à publier plusieurs communiqués dans lesquels il appelle les personnes éligibles à se faire vacciner sans attendre.

Pour ce qui de la catégorie des 30-40 ans pour laquelle la vaccination est ouverte au cours du mois de juillet (35-39 ans, le 9 juillet et les 30-34 ans, le 17 juillet), le taux de couverture de la première dose a atteint 39%. Les données ne sont pas encore disponibles pour la catégorie des 25-29 ans. Mais tout porte à croire que les taux de couverture de ces tranches d’âges sera élevé, au regard de l’afflux enregistré cette semaine dans les centres de vaccination.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ciments du Maroc : Assemblée Générale Ordinaire Annuelle du 28 Mai 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.