Faut-il imposer des tests PCR aux voyageurs vaccinés? Trois experts répondent

Les tests PCR doivent-ils être rendus obligatoires à toute personne souhaitant entrer au Maroc même si elle a été vaccinée ? La question fait débat, alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment mis en garde l’Europe contre une quatrième vague de contaminations qui pourrait survenir cet été.

Faut-il imposer des tests PCR aux voyageurs vaccinés? Trois experts répondent

Le 6 juillet 2021 à 16h14

Modifié 6 juillet 2021 à 16h14

Les tests PCR doivent-ils être rendus obligatoires à toute personne souhaitant entrer au Maroc même si elle a été vaccinée ? La question fait débat, alors que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a récemment mis en garde l’Europe contre une quatrième vague de contaminations qui pourrait survenir cet été.

Sur les trois médecins contactés par Médias24, aucun ne tranche complètement en faveur de cette mesure. En revanche, tous s’accordent sur un point : malgré toutes les mesures prises pour enrayer l’épidémie de Covid-19 (vaccination, tests PCR, distanciation sociale, port du masque), aucune ne garantit un risque zéro. « La solution miracle n’existe pas », rappelle Ahmed Rhassane El Adib, professeur en anesthésie-réanimation au CHU Mohammed VI de Marrakech.

« Un test PCR ne garantit pas que la personne n’est pas porteuse du virus »

« Les études cliniques ont démontré l’efficacité des vaccins, qui permettent d’éviter le développement de formes graves même en cas de contamination. Et puis, quelle est la faisabilité d’une telle mesure? A-t-on les moyens de la rendre obligatoire ? », interroge, sceptique, Mohammed El Azami El Idrissi, professeur d’immunologie à la faculté de médecine et de pharmacie de Fès et au CHU Hassan II.

Et d’ajouter : « Supposons que les tests PCR soient obligatoires : aurons-nous pour autant la garantie que toute personne testée négative avant de prendre l’avion n’a pas déjà contracté le virus ? Une personne peut tout à fait contracter le virus un jour et être testée le lendemain, sans pour autant que la charge virale soit suffisamment élevée pour être détectable. Le test n’a de valeur qu’au moment où il a été fait. La vaccination reste la solution qui prévaut le plus. »

« Malgré la batterie des mesures prises contre le Covid-19, le risque zéro n’existe pas. Un test PCR ne garantit pas que la personne n’est pas porteuse du virus : on peut tout à fait être négatif au moment où on se fait tester et contracter le virus quelques heures plus tard », abonde Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé.

« 30% des tests PCR peuvent être de faux négatifs »

De plus, 30% des tests PCR peuvent être de faux négatifs, rappelle-t-il. « Ce n’est pas lié à une défaillance du test en lui-même, mais à une trop faible charge virale ou au fait que la personne qui a fait passer le test n’a pas suffisamment brossé le pharynx. »

Il faut dire aussi que « la batterie des mesures à prendre dépend du degré de risque que l’on peut se permettre de prendre et de la capacité de notre système de santé à accueillir d’éventuels malades. C’est simple : la seule solution si l’on ne veut prendre aucun risque, c’est de fermer les frontières. »

Le Pr Ahmed Rhassane El Adib observe quant à lui que cette discussion « se retrouve à l’échelle internationale ». « Cela dépend de la situation épidémiologique au Maroc, du pays dont est originaire une personne qui souhaite entrer sur le territoire et des conditions économiques. Car désormais, c’est l’économie qui prime. Et lorsqu’un pays prend des décisions relatives à l’entrée sur son territoire, il les prend en fonction d’un niveau de risque acceptable », ajoute-t-il.

Ahmed Rhassane El Adib rappelle enfin qu’« au niveau des aéroports marocains, nous n’avons ni la logistique, ni les ressources, pour réaliser des tests antigéniques à l’arrivée des passagers ».

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

NOMINATION AU SEIN DE SAHAM ASSURANCE

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Nadia Fettah présente le PLF 2022 au parlement

Covid : Khalid Ait Taleb réponds au parlement