Balnéaire: Pour sa 1ère année d’exploitation, Taghazout affichera complet cet été

L’assouplissement des mesures restrictives de circulation et la réouverture des frontières entré en vigueur le 15 juin dernier ont généré une reprise remarquable du tourisme local et des MRE. Pour sa première année d’ouverture, cette station balnéaire proche d’Agadir avec 6 hôtels ouverts réalisera un taux d’occupation proche de 100% entre le 15 juillet et le 15 août. Reportage illustré de photos.

Balnéaire: Pour sa 1ère année d’exploitation, Taghazout affichera complet cet été

Le 5 juillet 2021 à 18h11

Modifié 27 juillet 2021 à 13h37

L’assouplissement des mesures restrictives de circulation et la réouverture des frontières entré en vigueur le 15 juin dernier ont généré une reprise remarquable du tourisme local et des MRE. Pour sa première année d’ouverture, cette station balnéaire proche d’Agadir avec 6 hôtels ouverts réalisera un taux d’occupation proche de 100% entre le 15 juillet et le 15 août. Reportage illustré de photos.

Dix ans après son premier coup de pioche (2011), des démolitions et enfin 15 mois de crise sanitaire, le complexe balnéaire de Taghazout qui s’étend sur une superficie de 600 hectares, dont à peine 10% construit, sera officiellement complètement ouvert vers le 15 juillet. Néanmoins, les travaux ne s’arrêteront pas à cette date et le projet tel qu’il a été conçu à l’origine, ne sera achevé qu’à l’horizon 2030.

6 hôtels ouverts en 2021 et 8 en 2023

D’ici-là, avec ses six hôtels prêtset deux autres qui seront inaugurés dans 2 ans (Hilton en 2022 et Marriott en 2023), la station connaît d’ores et déjà un grand succès en termes de réservations nationales qui constituent l’écrasante majorité de la clientèle attendue jusqu’à septembre.

En déplacement dans la région pour assister à la signature d’un accord historique entre l’ONMT et la compagnie aérienne Ryanair, Médias24 a en effet pu constater l’optimisme commercial des équipes des hôtels qui ont déjà ouvert comme les deux Hyatt (Regency et Palace), le Radisson Blu (ex-Melia), le Tikida Riu Palace, le White Beach et le Fairmont qui s’apprête à ouvrir ses portes le 9 juillet prochain.

Rush estival à partir du 15 juillet qui générera un taux d’occupation exceptionnel

Plus qu’optimistes sur leur capacité à remplir aux mois de juillet et d’août ces six établissements, les managers des hôtels de luxe, dont certains comme le Hyatt Regency et le Fairmont sont flambants-neufs, nous ont fait part de leur certitude de réaliser un taux d’occupation moyen compris entre 70% et 100%.

Tout en précisant que contrairement aux visiteurs étrangers qui s’y prennent souvent des mois à l’avance pour réserver, la clientèle locale ou même d’origine marocaine opte le plus souvent pour des réservations de dernière minute, nos interlocuteurs s’attendent à un véritable rush de clients nationaux mais également de MRE à partir du 15 juillet jusqu’au 20 août voire jusqu’à début septembre.

Des tarifs compris de 2.000 à 7.000 dirhams la nuitée

Assumant sans complexe les tarifs des nuitées, compris entre 2.000 et 7.000 dirhams, nos hôteliers nous déclarent que la station Taghazout est clairement réservée à une clientèle aisée pour ne pas dire riche.

Ainsi, la chambre la moins chère vous coûtera 1.900 dirhams avec petit déjeuner dans un petit cabanon écolodge en bois pouvant accueillir un couple et un enfant chez Radisson Blu qui a remplacé Sol House.

Au Tikida Riu Palace, il faudra compter un minimum de 3.000 dirhams pour une chambre double avec petit déjeuner et le même prix en pension complète au complexe White Beach avec ses 20 piscines.

Côté grand luxe, il faudra débourser 4.000 à 6.000 DH pour une chambre au Hyatt Regency et pour une nuitée dans une petite villa avec piscine privée au très raffiné hôtel Fairmont de 5.000 à 7.000 dirhams.

Les hôtels de luxe face à la côte atlantique ou méditerranéenne ne désempliront pas en été

Si ces tarifs peuvent sembler excessifs et inaccessibles pour la grande majorité des Marocains, il faut cependant rappeler qu’ils n’ont rien à envier avec ceux des grands hôtels de luxe situés sur la côte méditerranéenne entre les villages de Mdiq ou de Fnideq comme le Banyan Tree ou Sofitel Tamuda Bay.

La seule différence notable avec la saison estivale 2020, très impactée par les restrictions sanitaires, est que ce type d’établissements luxueux adossés à la côte Atlantique feront également le plein durant l’été.

Les hôteliers espèrent profiter le plus longtemps possible des arrivées de MRE en attendant le retour des touristes

Selon plusieurs hôteliers, ce ne sera pas le cas de nombreux d’entre eux qui faute de clientèle suffisante resteront fermés l’été en attendant le retour des étrangers prévu dans le meilleur des cas en septembre.

Avec l’apparition du variant indien Delta qui pourrait aggraver la situation épidémiologique et pousser les autorités à imposer de nouvelles mesures restrictives de liberté, les opérateurs, à qui la crise a appris que rien n’était acquis, espèrent pouvoir profiter jusqu’au bout de l’arrivée des nationaux et des MRE.

Rappelons en effet que la décision gouvernementale de limiter en plein mois d’août la circulation routière, surtout vers le sud, avait littéralement plombé la destination d’Agadir avec pour conséquence de nombreuses annulations de séjours hôteliers …

Ci-après, reportage photographique de la station Taghazout 

Photos prises au Radisson Blu (ancien Sol House)

 

Hôtel Hyatt Regency

Hôtel White Beach (All inclusive)

Hôtel Fairmont, grand luxe

 

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Élection du bureau du conseil communal de Marrakech(En direct)