Situation calme à Guergarate, trafic normal

La situation à Guerguarate est calme et normale, ont affirmé dimanche matin 24 janvier des sources autorisées, ajoutant que le trafic routier entre le Maroc et la Mauritanie, et au-delà vers l’Afrique subsaharienne, "n’est aucunement perturbé".

Situation calme à Guergarate, trafic normal

Le 24 janvier 2021 à 7h32

Modifié 11 avril 2021 à 2h50

La situation à Guerguarate est calme et normale, ont affirmé dimanche matin 24 janvier des sources autorisées, ajoutant que le trafic routier entre le Maroc et la Mauritanie, et au-delà vers l’Afrique subsaharienne, "n’est aucunement perturbé".

Le polisario avait annoncé samedi dans la soirée une attaque contre Guergarate en recourant « à 4 missiles » (!). Une fausse nouvelle comme le polisario ne propagae presque chaque jour depuis la sécurisation de la zone par les FAR en novembre 2020.

Malgré les harcèlements sans incidents des milices du « polisario », la situation à Guerguarate, comme dans l’ensemble du Sahara marocain, est calme et normale. Le trafic routier entre le Maroc et la Mauritanie, et au-delà vers l’Afrique subsaharienne, n’est aucunement perturbé, ont précisé les mêmes sources.

Conformément aux instructions du Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales (FAR), le passage de Guergarate a été sécurisé par les FAR, ont souligné les mêmes sources, rappelant que depuis novembre 2020, les milices du « Polisario » procèdent à des harcèlements, dans une réaction désespérée à cette sécurisation du passage.

Parallèlement à cela, poursuivent les sources autorisées, la propagande algéro-polisarienne tente vainement de montrer une « zone de guerre », à travers des fake news, des « communiqués de guerre », des dépêches et des reportages quotidiens sur des « accrochages imaginaires ».

Selon un haut responsable marocain joint par l’AFP à Rabat, « il y a eu des tirs de harcèlement à proximité de la zone de Guerguerate, mais cela n’a pas touché l’axe routier, le trafic n’a pas été perturbé ».

« Ça s’inscrit dans un cycle de harcèlement depuis plus de trois mois » et « cela dure depuis un certain temps, il y a une volonté de créer une guerre de propagande, une guerre de médias, sur l’existence d’une guerre au Sahara », mais « la situation est normale », a-t-il assuré.

Dans des enregistrements audio qui circulent sur YouTube, des témoignages de camionneurs évoquent trois ou quatre tirs de missiles et avoir entendu les bombardements près de la station d’essence du poste-frontière de Guerguerat.

L’un deux dit avoir été tout près des missiles. Un autre routier précise que « tous les camions sont partis car ils ont eu très peur ».

Ces témoignages n’ont pu être authentifiés de source indépendante. Le haut responsable marocain cité par l’AFP, lui, évoque « une volonté de créer une guerre de propagande sur l’existence d’une guerre au Sahara ».

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Communiqué Financier de Wafabail

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.