Un juriste marocain à la tête du Comité des disparitions forcées de l’ONU

Le juriste marocain, Mohammed Ayat, qui assurait la vice-présidence du Comité des disparitions forcées des Nations unies, depuis 2017, a été élu mardi 2 octobre à Genève, par acclamation, à la tête de ce comité.

Un juriste marocain à la tête du Comité des disparitions forcées de l’ONU

Le 3 octobre 2019 à 10h00

Modifié 10 avril 2021 à 21h52

Le juriste marocain, Mohammed Ayat, qui assurait la vice-présidence du Comité des disparitions forcées des Nations unies, depuis 2017, a été élu mardi 2 octobre à Genève, par acclamation, à la tête de ce comité.

Cette élection intervient suite au renouvellement de la composition du comité après l’élection de cinq nouveaux membres au terme des travaux de la 5e réunion des Etats parties à la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées, tenue en juin dernier à New York.

Ancien conseiller juridique principal au Tribunal pénal international des Nations unies pour le Rwanda (UNICTR) (1997-2012), Mohammed Ayat était également représentant spécial du procureur de l’UNICTR (2003-2012), membre de l’Organe de suivi des traités du Comité des droits de l’homme des Nations unies (2009-2010) et vice-doyen de la faculté de droit de Fès (1987-1991).

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Promopharm : Avis de convocation à l’AGO du 24 Juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.