Les Etats-Unis autorisent l’importation de framboises marocaines

Le service d'inspection zoosanitaire et phytosanitaire (APHIS) du ministère de l'Agriculture des États-Unis (USDA) a annoncé mercredi 24 juillet sa décision d'autoriser l'importation de framboises fraîches du Maroc aux USA.

Les Etats-Unis autorisent l’importation de framboises marocaines

Le 25 juillet 2019 à 18h00

Modifié 11 avril 2021 à 2h43

Le service d'inspection zoosanitaire et phytosanitaire (APHIS) du ministère de l'Agriculture des États-Unis (USDA) a annoncé mercredi 24 juillet sa décision d'autoriser l'importation de framboises fraîches du Maroc aux USA.

Dans une note publiée mercredi, le ministère américain de l’Agriculture a annoncé sa « décision d’autoriser l’importation aux États-Unis de framboises fraîches à partir du Maroc ».

« Sur la base des résultats d’une analyse du risque phytosanitaire, nous avons conclu que l’application d’une ou de plusieurs mesures phytosanitaires sera suffisante pour atténuer les risques d’introduction de phytoravageurs ou d’herbes nuisibles lors de l’importation de framboises à partir du Maroc ».

Selon la note, « l’importation des framboises marocaines peut démarrer après le 24 juillet 2019« .

Notons qu’en vertu d’une loi en vigueur aux USA, l’APHIS interdit ou limite l’importation de fruits et légumes aux pays de certaines parties du monde pour empêcher l’introduction de plantes nuisibles.

« Le 26 août 2016, l’APHIS a publié au Federal Register (journal officiel du gouvernement fédéral des États-Unis) une proposition de loi visant à modifier cette réglementation pour importer des framboises Marocaines. »

Par ailleurs, « l’Onssa, représentée par la Division de la protection des végétaux (DPV), doit élaborer un plan de travail opérationnel, soumis à l’approbation de l’APHIS, qui détaille les actions qui seront menées pour se conformer aux exigences phytosanitaires des USA », ajoute la note.

Les conditions d’importation

Le ministère de l’Agriculture américain précise que:

– les framboises qui seront importées aux USA doivent être cultivées dans des lieux agréés par l’Onssa.

– pendant la saison de croissance, les framboises doivent être inspectées par l’Onssa, à la recherche de signes d’infection par la Monilinia fructigena, une espèce de champignons ascomycètes de la famille des Sclerotiniaceae, au plus tard 30 jours avant la récolte.

Si une maladie fongique est détectée, l’Organisation doit le notifier à l’APHIS, qui interdira l’importation aux USA des framboises issues du lieu de production où l’infection a été détectée pour le reste de la saison.

Les exportations à partir de cet endroit pourront reprendre lors de la prochaine saison, si une enquête menée par l’APHIS et l’Onssa montre que des mesures correctives ont été appliquées pour éviter une nouvelle infection. 

– les framboises ne peuvent être importées que dans des envois commerciaux.

– les framboises marocains doivent être emballées dans des centres de conditionnement agréés par l’Onssa.

– la détection de la Monilinia fructigena dans l’un des centres de conditionnement peut entraîner sa suspension.

– Chaque lot de framboises doit être accompagné d’un certificat phytosanitaire délivré par l’Onssa, accompagné d’une déclaration indiquant que ces fruits ont été produits conformément aux exigences des USA, qu’ils ont été inspectés avant l’exportation du Maroc et qu’ils ne sont pas infectés par la Monilinia fructigena.

Outre ces mesures spécifiques, les framboises marocaines seront également soumises aux exigences de la loi en vigueur aux Etats-Unis relative à l’importation de tous les fruits et légumes ».

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Wafabail: Résultats au 31 décembre 2019

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.