Prêt japonais de 467 MDH pour la construction d’un navire océanographique

Le prêt a été octroyé par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), dont le président est actuellement en visite au Maroc.

Prêt japonais de 467 MDH pour la construction d’un navire océanographique

Le 16 janvier 2017 à 18h16

Modifié 16 janvier 2017 à 18h16

Le prêt a été octroyé par l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA), dont le président est actuellement en visite au Maroc.

L'Agence japonaise de coopération internationale (Jica) a accordé au Maroc un prêt d’un montant de 467 millions de DH pour la construction d’un navire océanographique et de recherche halieutique.

L’accord de prêt a été signé ce lundi 16 janvier à Rabat, par le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, le directeur général de l’Institut national de la recherche halieutique (INRH), Abdelmalek Faraj, et le président de la Jica, Shinichi Kitaoka, en visite au Maroc pour deux jours.

"Ce navire contribuera à renforcer la recherche scientifique et le développement des ressources halieutiques, et aura des retombées économiques et sociales importantes", a indiqué M. Kitaoka, dans son allocution lors de la cérémonie de signature de cet accord de prêt. 

Le président de la Jica a également indiqué que "le Maroc a toujours regorgé de ressources halieutiques très attractives pour le consommateur japonais, notamment le poulpe ou encore le thon entre autres."

Le directeur général de l’INRH, Abdelmalek Faraj, a de son côté affirmé que l’acquisition d’un navire océanographique et de recherche halieutique, permettra de réaliser des avancées majeures en matière d’évaluation et de suivi des stocks halieutiques, et plus généralement dans l’appui scientifique pour le développement durable du secteur de la pêche, en accord avec la stratégie halieutique marocaine "Plan Halieutis".

"La coopération avec le Japon, particulièrement avec la Jica, a fortement contribué au développement et au renforcement des capacités de l’INRH", a fait remarquer M. Faraj, ajoutant que les laboratoires et le matériel scientifique de l’institut "sont en partie le fruit de cette coopération historique fructueuse et salvatrice pour l’INRH et pour l’ensemble du secteur de la pêche".

Le projet de la construction d'un navire de recherche s'inscrit également dans le cadre de la stratégie du Maroc portant notamment sur l'initiative de "Ceinture Bleue", lancée lors de la COP22, qui vise à protéger les océans et à garantir un développement durable du secteur de la pêche et de l'aquaculture, en renforçant le système d’observation des océans et de l’écosystème maritime.

La cérémonie de signature de l'accord de prêt, marquée également par la signature d'un échange de notes entre les deux pays, a connu la participation de l'ambassadeur du Japon au Maroc, Tsuneo Kurokawa et du représentant résident du bureau de la Jica à Rabat, Hitoshi Tojima.

La visite du président de la Jica au Maroc a pour objectif de consolider les relations de coopération existant entre le Royaume et le Japon. Des entretiens avec des membres du gouvernement marocain intéressant le renforcement de la coopération japonaise dans différents domaines d’intérêt commun ont été programmés dans ce sens.

La visite de M. Kitaoka lui permettra également d'avoir une vision plus précise de la situation au Maroc, et ce afin de mieux appréhender les projets potentiels pouvant contribuer à son développement économique et social.

La coopération entre le Maroc et le Japon existe depuis une soixantaine d’années. Le Royaume a bénéficié de la réalisation de différents projets, notamment la coopération technique pour un montant global de 3,19 MMDH, les prêts concessionnels estimés à 26,37 MMDH et la coopération financière non remboursable d’un montant total de 3,15 MMDH.

Et Aya Ishii, la deuxième secrétaire de l'ambassade du Japon au Maroc, de rappeler que le gouvernement de son pays a octroyé deux navires de recherche en faveur de l'INRH, il y a quelques années de cela.

"L’appel d’offres sera lancé prochainement au Japon, a-t-elle également précisé, puisque le fabricant éligible de ce navire est un fabricant japonais." C'est dans ce sens que Monsieur l’Ambassadeur a indiqué dans son allocution "l’achat d’un navire de recherche dont la fabrication bénéficie des hautes technologies japonaises"". 

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : résultats T2 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.