ONEE: sans réforme, le déficit s’élèvera à -38 milliards de DH en 2017

Le 25 juin 2014 à 10h29

Modifié 25 juin 2014 à 10h29

Le ministre de l'Energie, des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara a affirmé, mardi, que la situation de l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) nécessitait une intervention de taille dans le but de sauver cet établissement, de préserver l'approvisionnement en eau et électricité et de remédier aux dysfonctionnements qui se sont accumulés durant plusieurs années au sein de l'Office.

Répondant à des questions orales sur la situation de l'ONEE posées par plusieurs groupes parlementaires à la Chambre des conseillers, M. Amara a souligné que le déficit enregistré dans les revenus nets de cet établissement avoisine les 2,7 milliards de DH et pourrait atteindre, en l'absence des réformes requises, 7 milliards de DH au cours des prochaines années.

Il a, en outre, indiqué que les dettes de l'ONEE ont atteint 51,8 milliards de DH, outre les engagements de la Caisse de retraite qui s'élèvent à 18 milliards de DH, assurant que si des réformes ne sont pas entreprises au sein de cet établissement, la dette dépassera 82 milliards de DH.

Le déficit au niveau du budget de l'ONEE s'est, pour sa part, établi à -7,5 milliards de DH et s'élèvera à -38 milliards de DH en 2017 en l'absence de réformes, a poursuivi le ministre, ajoutant que les dettes dues aux entreprises qui approvisionnent l'ONEE (1.422 sociétés nationales et 181 sociétés étrangères), ont atteint 2,3 milliards de DH.

Selon M. Amara les facteurs à l'origine de cette situation sont notamment la hausse de la demande d'électricité avec une moyenne de 7% au cours des dernières années, le retard important enregistré par le programme d'investissement dans le domaine de l'électricité (2006-2012), sachant que sur les 3.500 mégawats programmés, seuls 700 mégawats ont été réalisés, outre l'impact des changements climatiques sur l'utilisation de l'énergie hydroélectrique, ce qui a poussé l'ONEE à entreprendre des investissements de l'ordre de 5 milliards DH en 2013 et de 4,6 milliards de DH en 2012, sans compter la hausse du volume d'importation de l'étranger.

(Avec MAP)
 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

INVOLYS : Convocation à l’Assemblée Générale Mixte du 25 Juin 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.