Deuxième journée de grève des contrôleurs aériens, des passagers bloqués à Orly

Annulations de vols, retards probables, plusieurs centaines de passagers bloqués à Orly: le ciel restait perturbé mercredi, au deuxième jour de la grève de contrôleurs aériens qui réclament davantage de moyens pour la navigation aérienne dans les années à venir.  

Deuxième journée de grève des contrôleurs aériens, des passagers bloqués à Orly

Le 25 juin 2014 à 10h34

Modifié 25 juin 2014 à 10h34

Annulations de vols, retards probables, plusieurs centaines de passagers bloqués à Orly: le ciel restait perturbé mercredi, au deuxième jour de la grève de contrôleurs aériens qui réclament davantage de moyens pour la navigation aérienne dans les années à venir.  

L'Unsa-ICNA, troisième syndicat des aiguilleurs du ciel (22,4% des voix aux élections professionnelles), a déposé un préavis de grève jusqu'à dimanche. Il doit être reçu à 13H30 par le cabinet du Secrétariat d'Etat aux Transports puis décider de la suite à donner au mouvement.

Selon la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), la situation de mercredi est "similaire" à celle de mardi avec un mouvement "suivi essentiellement dans les centres en route de la navigation aérienne d'Aix-en-Provence et Brest".

Peu de retards étaient cependant constatés en début de matinée dans les aéroports, selon cette source. Mardi, ils avaient atteint en moyenne 30 à 45 minutes.

Pour la journée de mercredi, l'Aviation civile a demandé de nouveau aux compagnies d'annuler préventivement 20% de leurs vols dans les aéroports du sud de la France (Lyon, Marseille, Toulouse et Bordeaux), ainsi que les vols au départ de Paris à destination du sud de la France, de l'Espagne, du Portugal, Maroc, Tunisie et Algérie.

200 passagers bloqués à Orly

A Paris, 200 à 250 passagers ont passé la nuit de mardi à mercredi dans les terminaux de l'aéroport d'Orly, faute d'avoir pu embarquer en raison de la grève. La plupart devaient embarquer sur des vols de la compagnie à bas coûts Vueling (groupe IAG) à destination de l'Espagne et du Portugal. Des lits de camp ont été installés et des boissons distribuées.

Plusieurs centaines d'autres passagers ont découvert mercredi matin que leur vol était annulé ou retardé. Au total, 600 personnes restaient "sur le carreau" vers 09H00, selon une source aéroportuaire.

D'une manière générale, l'impact de la grève restait limité mercredi dans les aéroports parisiens. A Roissy-Charles-de-Gaulle, le trafic était "fluide". Les compagnies ont en général pu prévenir les passagers à l'avance.

Comme mardi, les aéroports les plus affectés en régions sont ceux du sud de la France. A Toulouse, la direction de l'aéroport prévoyait d'annuler 63 vols sur 269 (environ 23%), dont une grande part sur les liaisons Orly et Lyon, mais ces prévisions étaient susceptibles d'évoluer. A l'aéroport de Marseille-Marignane, 20% des vols ont été annulés, comme à Montpellier. A Nice, seuls les vols d'affaires ont été supprimés.

Le centre de contrôle d'Aix-en-Provence, qui rayonne sur les autoroutes du ciel du Sud/Sud-Est, est en service minimum. Le personnel gréviste y a été réquisitionné pour pouvoir tourner avec 50% des effectifs.

(Avec AFP) 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

NOMINATION AU SEIN DE SAHAM ASSURANCE

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.