Foot/organisation: le temps de l’autocritique…

Le 22 décembre 2013 à 10h09

Modifié 22 décembre 2013 à 10h09

La maturité commence par l'autocritique.

C'est le Raja qui a sauvé la Coupe du monde des clubs. L'émotion qui a entouré la prestation du club casablancais a masqué les insuffisances au niveau de l'organisation.

La cérémonie d'ouverture est un bon révélateur de la qualité de l'organisation.

La finale samedi soir en est un second.

La coupe du monde fut à l'image du Maroc: à deux vitesses. Pour les VIP, tout se passait plutôt bien, loges et tutti quanti…

Pour le public, le grand public, celui qui fait les marques et qui fait le sport, cela s'est très mal passé.

L'aller retour à Marrakech fut une expédition. Tous ceux qui sont arrivés une heure ou deux avant le coup d'envoi, malgré des billets en bonne et due forme, parfois payés très chers, ont eu du mal à accéder aux tribunes du stade. Nombreux ont été ceux qui ont été obligés de graisser la patte pour passer les barrières. Des billets étaient réutilisés plusieurs fois pour accéder au stade, malgré le fait qu'ils avaient déjà été contrôlés. Un service d'ordre et un comité d'organisation absolument dépassés.

Le pire a été évité samedi soir car la pression des supporters étaiet énorme et le stade a accueilli plus de spectateurs qu'il ne peut en contenir.

Si l'on n'en tire pas la leçon, le Maroc ne sera pas capable dans de bonnes conditions la coupe d'Afrique des Nations, ni un certain Mondial 2026. Qu'on ne se raconte pas d'histoires: le Maroc est loin des standards internationaux.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Ajarinvest : CDG PREMIUM IMMO

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.