Fair-play, la presse brésilienne salue la victoire du Raja

La victoire du Raja, mercredi 18 au soir, face aux Brésiliens de l’Atlético Mineiro a surpris et ravi les Marocains. Un résultat accueilli avec fair-play par les adversaires déchus et la presse brésilienne.  

Fair-play, la presse brésilienne salue la victoire du Raja

Le 19 décembre 2013 à 13h40

Modifié 19 décembre 2013 à 13h40

La victoire du Raja, mercredi 18 au soir, face aux Brésiliens de l’Atlético Mineiro a surpris et ravi les Marocains. Un résultat accueilli avec fair-play par les adversaires déchus et la presse brésilienne.  

Alors que les Marocains n’ont pas boudé leur plaisir – et c’est peu dire !– cette occasion était trop belle de réaliser un petit tour d’horizon de la presse brésilienne pour découvrir comment ce match a été accueilli de l’autre côté du globe. C’est avec une surprise non feinte – et une certaine admiration – que nous constatons le fair-play de cette grande nation du ballon rond.

Le quotidien Veja s’incline avec simplicité devant la performance des Verts de Casablanca. Pour ce titre brésilien, «l’Atlético-MG n’a simplement pas fait le poids devant le Raja. Ils n’ont pas réussi à percer la défense de leurs adversaires d’une part et n’ont pas mené de contre-attaques fermes d’autres part.»

Terra Brasil met par ailleurs l’accent sur la «contre-attaque meurtrière conduite par Mouhssine Iajour », quand Minuto Una traduit la surprise ressentie par l’équipe de Ronaldinho. Ils n’ont pas vu venir les Marocains, «ils ont joué leur rôle mais n’ont pas généré trop de dangers en attaques».

Le journal A Tarde semble lui davantage partisan de l’auto-flagellation et présente dans ses colonnes les aveux de «Cuca» -Alexandre Kalil- l’entraîneur de l’Atlético-MG. «Nous – tous à l’Atlético-MG, moi y compris – n’avons pas accompli de bonnes performances» reconnaît-il. «Nous devons assumer notre responsabilité avec professionnalisme et se partager le sentiment de culpabilité.»

Un style à l’antipode du titre choisi par le Diario de Cuiaba qui insiste : «L’Atlético-MG, humilié par le Raja !».

Même son de cloche pour UOL Esporte qui évoque le «fiasco» de l’équipe brésilienne. Un brin plus sadique, ce titre retourne le couteau dans une plaie béante en rappelant que l’Atlético reproduit le même échec qu’en 2010. C’est en effet, la deuxième fois de l’Histoire de la Coupe des Clubs que l’équipe brésilienne voit la finale lui échapper au profit d’une équipe africaine.

Le Jornal do Brasil décide lui de prendre un peu plus de hauteur et de distance. Il choisit à cet effet de sortir du stade de Marrakech, où s’est déroulée l’opposition Raja vs Atlético-MG, pour raconter l’enthousiasme des amateurs de foot. Il évoque «un désordre pacifique» aux abords du stade, le trafic perturbé et enfin la joie des supporteurs marocains. Une liesse qui n’avait par ailleurs d’égal que la déception des Brésiliens.

Terra Brasil raconte les larmes de leurs compatriotes et la tristesse qui se lisait sur les visages des joueurs.

Veja recueille les propos de Ronaldinho qui relate une «nuit difficile», tant sur le terrain avec «cette nouvelle perte de confiance», qu’à l’extérieur. La star faisant référence au fâcheux incident –qui ne fait absolument pas honneur aux Marocains – survenu après le match, lorsque des joueurs et fans des Verts l’ont encerclé… pour lui retirer ses chaussures !

Les Brésiliens ne semblent pas s’apitoyer longuement sur leur sort. Ils agissent en revanche, Cuca le premier. L’entraîneur annonce au lendemain de leur défaite cuisante qu’il renonce à son poste d’entraîneur. Une façon de reconnaître sa part de responsabilité dans cet échec collectif.

La presse se tourne alors vers l’avenir et rappelle que  l’équipe marocaine aura «l’honneur d’affronter le Bayern de Munich» en finale samedi 21 décembre. Conserveront-ils ce même fair-play et encourageront-ils ceux qui les ont privés de leur finale? Rendez-vous samedi pour le savoir.

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

IMMORENTE INVEST : UN RENDEMENT DE 4,5 DH/ACTION RELATIF À L’ANNÉE 2020.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.