Une étude sera lancée pour réhabiliter la lagune de Moulay Bousselham

Une étude technique visant la réhabilitation de la lagune de Moulay Bousselham afin d'apporter une solution à la problématique d'ensablement, a été lancée par la Direction des ports et du domaine public maritime, relevant du ministère de l'Equipement, du transport et de la logistique.  

Une étude sera lancée pour réhabiliter la lagune de Moulay Bousselham

Le 1 novembre 2013 à 16h35

Modifié 1 novembre 2013 à 16h35

Une étude technique visant la réhabilitation de la lagune de Moulay Bousselham afin d'apporter une solution à la problématique d'ensablement, a été lancée par la Direction des ports et du domaine public maritime, relevant du ministère de l'Equipement, du transport et de la logistique.  

Le bureau d'étude chargé de la réalisation de l'étude mobilisera une équipe pluridisciplinaire comprenant des spécialistes en environnement, sédimentologie et études maritimes, pour la réalisation des études techniques précitées, précise un communiqué du ministère.

En effet, il est prévu d'opérer des reconnaissances géophysiques et bathymétriques du milieu naturel ainsi qu'une étude spécifique du comportement historique et naturel de la lagune de Moulay Bousselham, souligne le ministère, notant que la solution retenue sera mise en œuvre dès l'achèvement de cette étude prévue au 1er trimestre 2014.

L'ensablement se manifeste par la création d'une flèche qui s'est développée jusqu'à la limite sud de la passe entrainant des impacts négatifs sur le tourisme et l'activité de la pêche par la réduction des échanges des eaux avec la mer et, par conséquent, le confinement de la lagune, la réduction des temps de travail de pêcheurs et l'augmentation considérable des risques sur les pêcheurs liés aux conditions difficiles de navigation dans la passe très exiguë.

La lagune de Moulay Bousselham, connue aussi sous le nom de «MerjaZerga», est un domaine public maritime formant un environnement côtier longeant le littoral atlantique et située sur les terres humides du bassin du Gharb à la province de Kénitra.

Inscrite le 20 juin 1980 sur la liste des zones humides de Ramsar, cette lagune s'étale sur une longueur de 9 km, une largeur de 5km et une superficie de 35 km2 environ.

Elle est un lieu d'exercice d'une activité de tourisme et de pêche artisanale avec une flotte de 152 barques en 2011 et 450 marins pêcheurs.

(MAP)

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc : Modalités de participation à l’Assemblée Générale Mixte

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.