A Chrafate, près de Tanger, une ville nouvelle sort de terre

La nouvelle cité, idéalement située près de l’usine Renault, de Tanger-Med et de l’agglomération tangéroise, est en cours de développement. Elle doit accueillir à terme 150.000 habitants ; les premiers d’entre eux sont attendus pour mi-2015.  

A Chrafate, près de Tanger, une ville nouvelle sort de terre

Le 8 octobre 2013 à 10h02

Modifié 8 octobre 2013 à 10h02

La nouvelle cité, idéalement située près de l’usine Renault, de Tanger-Med et de l’agglomération tangéroise, est en cours de développement. Elle doit accueillir à terme 150.000 habitants ; les premiers d’entre eux sont attendus pour mi-2015.  

La direction générale et l’équipe d’Al Omrane Chrafate, à moins de 20 km de Tanger, ont le sourire : les premiers bâtiments sur l’espace de la ville nouvelle sortent de terre, Renault s’agrandit, la Tanger Automotive City (TAC) démarre et le concept écologique du projet se met progressivement en place.

Lors d’une visite de terrain effectuée cette semaine sur le site de la future ville de Chrafate par Médias 24, on peut constater que le promoteur Dyar al Mansour terrasse certains terrains et commence à poser les fondations de ses premiers bâtiments.

Le promoteur de Rabat a acquis 30 hectares de terrain pour construire près de 1.000 logements économiques et de moyen standing dans un premier temps. Ceux-ci sont mis sur le marché à 250.000 DH et 540.000 DH respectivement.

Selon le directeur général d’Al Omrane Chrafate, Mohamed Jallal, «le contrat signé prévoit que ces logements seront construits dans un délai de 5 ans maximum». A terme, Chrafate doit compter 150.000 habitants sur un espace global de 1.300 hectares

Premiers appartements et premières villas semi-finis dans 18 mois

Chrafate se trouve également voisin de la TAC, de l’usine Renault et à une vingtaine de kilomètres de Tanger-Med. Al Omrane vient d’ailleurs d’ouvrir un bureau de vente sur le site même de l’usine Renault. Outre Dyar al Mansour, Al Omrane a lancé la construction d’une première tranche de 22 villas semi-finies.

Sur le site même, le nouveau siège d’Al Omrane Chrafate est avancé au-delà du gros-œuvre. Le bâtiment a également été conçu pour proposer des espaces de travail à des entreprises en cours d’installation sur la zone. «Ce premier bâtiment, assure M. Jallal, sera aux normes écologiques et d’efficacité énergétique».

L’écologie, le vert, constitue en effet l’autre souci et le choix d’Al Omrane. On y réfléchit à des solutions de transport économiques et peu polluantes, on s’assure que la station d’épuration sera bien agrandie pour servir les besoins de la ville nouvelle et des usines de la TAC, et que les formations en énergies renouvelables seront mises en place dans les délais.

Parmi les arguments de promotion et de vente développés par le directeur commercial de Chrafate, Soufiane El Ghammad, figure le fait que «l’usine Renault Tanger-Méditerranée qui abrite plus de 4.000 salariés toutes catégories confondues  aujourd’hui, en abritera plus de 5.000 dès 2014». Renault vient d’annoncer cette semaine le lancement de sa deuxième chaîne de production avec un objectif de 200.000 véhicules produits en 2014.

Les pièces du puzzle se mettent en place

L’aménagement progressif de la TAC va susciter des besoins de logements. Avec ses 300 hectares, la TAC a un potentiel de 30 à 35.000 salariés à terme. Selon des professionnels, il est estimé que la nouvelle zone industrielle peut être valorisée avec un rythme moyen annuel de 20 hectares.

A Al Omrane, on souligne que «le transport des ouvriers qui travaillent à la TFZ coûtent 25 euros par mois et par ouvrier aux entreprises de la zone franche». Chrafate communiquera directement avec la TAC et le trajet sera plus court qu’entre, par exemple, les quartiers tangérois de Drissia, Béni Makada ou Dradeb et l’actuelle TFZ. Pour une entreprise installée à la TAC qui recrutera des ouvriers résidents à Chrafate, ce coût mensuel de 25 euros sera divisé par 2 au minimum.

A noter qu’à 3 kilomètres de l’entrée de Chrafate en provenance de Tanger, sur la commune d’Azzinate et à 5 kilomètres de l’accès autoroutier, une zone d’activité moyenne est en projet.

Le directeur commercial Soufiane El Ghammad met également en avant le cadre organisé et planifié de Chrafate et les accès par Tanger, par Tétouan, par la TAC et par l’usine Renault. La proximité à l’accès autoroutier et le projet d’une connexion au réseau ferroviaire proche, les équipements collectifs, les centres de formation intègrent l’argumentaire.

Au vu de l’état d’avancement du chantier de la première école, Al Yasmine, en  construction par le ministère de l’Education nationale, celle-ci pourrait ouvrir dès septembre 2014 si nécessaire. Une mosquée est également en chantier.

Elément-clé de l’attractivité de Chrafate, la formation des jeunes. Parmi les centres de formation prévus dans la nouvelle ville figurent les filières de l’énergie renouvelable, solaire et éolienne. Les études ont démarré en partenariat avec l’Avitem, l’Agence méditerranéenne des villes durables dont le siège se trouve à Marseille. L’objectif est d’installer un institut de formation aux métiers de l’énergie renouvelable.

Outre le souci du traitement des eaux usées et de leur second usage, couplé à l’objectif de développer au maximum la production et la consommation d’énergies renouvelables, le 3e chapitre du volet vert de Chrafate porte sur le reboisement. La ville nouvelle met en place sa pépinière afin de replanter massivement maintenant que les grands axes ont été tracés et les différentes affectations foncières précisées.

 


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Microdata – Indicateurs et états financiers semestriels S1 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.