Emouvantes obsèques de Hamidou Benmessaoud

Dans l'émotion et le recueillement, les funérailles de l'artiste marocain international, Hamidou Benmessaoud, décédé jeudi dernier dans un hôpital parisien à l'âge de 78 ans, ont eu lieu, dimanche après-midi à Rabat.  

Emouvantes obsèques de Hamidou Benmessaoud

Le 22 septembre 2013 à 15h50

Modifié 22 septembre 2013 à 15h50

Dans l'émotion et le recueillement, les funérailles de l'artiste marocain international, Hamidou Benmessaoud, décédé jeudi dernier dans un hôpital parisien à l'âge de 78 ans, ont eu lieu, dimanche après-midi à Rabat.  

Après les prières du Dohr et du mort, la dépouille du défunt a été mise en terre au cimetière Achouhada à Rabat, en présence du ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, des membres de la famille du défunt, de ses amis, d'artistes et de fans de l'acteur défunt.

La dépouille mortelle de Hamidou Benmessaoud, plus connu sous le pseudo d'"Amidou", était arrivée samedi soir à l'aéroport de Rabat-Salé.

Le Roi Mohammed VI avait adressé un message de condoléance et de compassion aux membres de la famille du défunt, dans lequel le Souverain leur avait exprimé, et à travers eux, à l'ensemble de sa famille et proches, à ses fans, ses admirateurs, à ses amis ainsi qu'à sa grande famille artistique, ses vives condoléances et ses sincères sentiments de compassion, suite à la perte de cet artiste créateur, qui compte parmi les stars du cinéma et du théâtre que le Maroc a connus et qui ont enrichi les scènes artistiques nationale et internationale par des oeuvres indélébiles dont se remémoreront toujours les adeptes de l'art authentique, grâce aux qualités humaines nobles connues au regretté, à ses rôles distingués, à son goût artistique raffiné et à sa sensibilité.

Feu Hamidou, qui avait quitté le Maroc durant les années soixante à l'âge de 17 ans, pour suivre des études au Conservatoire de Paris, avait entamé sa carrière artistique au théâtre où il avait joué le rôle de Said dans "Les Paravents" de Jean Genet, une pièce sur la guerre en Algérie.

Tout en affirmant avoir passé des années très agréables en France, un pays qui l'"a accueilli, soutenu et applaudi", il tenait toujours à sa citoyenneté, se déclarant fier de se faire appeler à l'étranger "Amidou le marocain".

"Je n'ai jamais oublié mon pays et ce que j'ai fait ici ou ailleurs, c'est le marocain en moi qui l'a fait", avait indiqué l'acteur dans une interview accordée à un journal marocain.

L'acteur défunt avait fait ses premiers pas au cinéma en 1961 grâce au célèbre cinéaste français Claude Lelouch dont il devient un acteur fétiche. Depuis, il enchaîna les rôles aussi bien au cinéma qu'à la télévision, en France, au Maroc et aux Etats-Unis.

En 1969, il tourne pour la première fois dans un film marocain, à travers "Soleil de printemps" de Latif Lahlou. Suivront d'autres participations, notamment le rôle principal dans "Lalla Hobbi" de Mohamed Abderrahmane Tazi, en 1997.

Hamidou s'est également illustré outre-atlantique, notamment dans les films "Ronin" du cinéaste américain John Frankenheimer (1998), ou dans "Spy Game" de Tony Scott, où il a côtoyé Robert Redford et Brad Pitt.

En 2011, il participe au quatrième téléfilm de la série française à succès "Aïcha", réalisée par la cinéaste et actuelle ministre déléguée française chargée de la Francophonie Yamina Benguigui. Amidou compte à son actif des rôles dans une quarantaine de long-métrages et une dizaine téléfilms. Il est lauréat du Prix d'interprétation masculine du Festival international de Rio pour son rôle dans "La Vie l'amour et la mort" de Claude Lelouch (1969).

En 2005, il reçoit un trophée en son honneur lors de la cérémonie d'ouverture du Festival international du film de Marrakech.

 

 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

TAQA Morocco : Résultats financiers du deuxième trimestre 2021.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.