Avec l’investiture du président, le Mali ouvre une nouvelle page

Le roi Mohammed VI et cinq présidents africains sont arrivés mercredi à Bamako, où sont attendus d'autres dirigeants pour assister ce jeudi à la cérémonie d'investiture du nouveau chef de l'Etat malien Ibrahim Boubacar Keïta, a rapporté la télévision publique malienne citée par l’AFP.  

Avec l’investiture du président, le Mali ouvre une nouvelle page

Le 19 septembre 2013 à 10h04

Modifié 19 septembre 2013 à 10h04

Le roi Mohammed VI et cinq présidents africains sont arrivés mercredi à Bamako, où sont attendus d'autres dirigeants pour assister ce jeudi à la cérémonie d'investiture du nouveau chef de l'Etat malien Ibrahim Boubacar Keïta, a rapporté la télévision publique malienne citée par l’AFP.  

Le roi Mohammed VI a eu droit à un bain de foule après avoir été accueilli à sa descente de l'avion par M. Keïta, selon les images diffusées par la télévision ORTM (vidéo). De même source, M. Keïta a également reçu à l'aéroport cinq autres présidents: Denis Sassou Nguesso (Congo), Moncef Marzouki (Tunisie), Idriss Deby Itno (Tchad), Mahamadou Issoufou (Niger), Alpha Condé (Guinée).

 

 

 

Plusieurs autres chefs d’État sont annoncés à Bamako pour la cérémonie de jeudi, dont François Hollande (France), Alassane Ouattara (Côte d'Ivoire), Blaise Compaoré (Burkina Faso), Macky Sall (Sénégal), Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie), Goodluck Jonathan (Nigeria), Thomas Boni Yayi (Bénin), Ali Bongo Ondimba (Gabon), Jacob Zuma (Afrique du Sud), d'après des sources officielles maliennes.

Des délégations conduites par des personnalités de divers rangs sont également arrivées mercredi ou étaient attendues jeudi en provenance de plusieurs autres pays, dont la Turquie, le Qatar, l'Iran, la Russie, les États-Unis ainsi que d'organisations internationales.

La cérémonie de jeudi doit se dérouler au Stade du 26 Mars à Bamako, d'une capacité de 55.000 places, et doit être marquée par des allocutions du président Keïta et de quatre de ses homologues, un défilé de troupes et un "intermède musical", selon le programme officiel.

En raison des festivités pour l'investiture, la journée de jeudi a été déclarée chômée et payée au Mali, selon un communiqué du ministère du Travail lu à la télévision.

Élu le 11 août avec plus de 77% des voix au second tour de la présidentielle, Ibrahim Boubacar Keïta a déjà prêté serment le 4 septembre mais il s'agissait de l'aspect "institutionnel de l'investiture, la cérémonie de jeudi en est le volet "populaire", a précisé cette semaine à l'AFP une source officielle malienne.

L'hôpital de campagne marocain est opérationnel

Au cours de cette visite, le Roi Mohammed VI est accompagné du Prince Moulay Ismail, ainsi que d’une délégation comprenant notamment les Conseillers du Souverain, Taib Fassi Fihri et Fouad Ali El Himma. La délégation comprend également le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, le Général de Corps d'armée, Abdelaziz Bennani, Inspecteur général des Forces Armées Royales, Commandant la zone Sud et le Général de brigade Ali Abrouq, Inspecteur du service de santé des FAR.

La visite royale a été précédée par l’installation par les FAR à Bamako d’un hôpital de campagne.

L'hôpital a commencé mardi à fournir ses prestations médicales en faveur des citoyens maliens dans différentes spécialités et enregistre selon la MAP, une affluence croissante des citoyens, qui ont hautement apprécié l'initiative noble entreprise par le Roi.

Dans une déclaration à la MAP, le ministre malien du plan et de la prospective, Cheickna Seïdy Diawara s’est réjoui de la forte présence du Maroc notamment dans les secteurs bancaire et de la téléphonie au Mali, notant la grande contribution apportée par le Maroc à ce pays dans d'autres domaines comme celui de la santé et de la formation.
Les deux pays sont liés par de nombreux accords de coopération couvrant différents domaines économiques, sociaux et culturels tels que le tourisme, la jeunesse, le sport et l’énergie.
En novembre 2008, a été signé à Bamako de l'acte de cession de 51% du capital de la banque internationale pour le Mali (BIM-SA) au groupe Attijariwafa Bank, pour 40 milliards de F CFA (environ 60 millions d'euros).

 

 


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SNEP : Etats financiers sociaux au 31 Décembre 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.