Diplômés chômeurs: l’USFP s’en mêle, l’affaire se politise

L’affaire des diplômés chômeurs prend une tournure politique. Des avocats du parti de la rose ont rejoint le rang des diplômés chômeurs dans le rôle de défendeurs, dans l’affaire qui les oppose au gouvernement.

Diplômés chômeurs: l’USFP s’en mêle, l’affaire se politise

Le 31 juillet 2013 à 17h04

Modifié 31 juillet 2013 à 17h04

L’affaire des diplômés chômeurs prend une tournure politique. Des avocats du parti de la rose ont rejoint le rang des diplômés chômeurs dans le rôle de défendeurs, dans l’affaire qui les oppose au gouvernement.

Driss Lachgar, secrétaire général de l’USFP, espère mobiliser 1.000 avocats (!) pour défendre les dossiers en suspens.

Des avocats de tout bords se mobilisent pour une seule cause, qu’ils soient libéraux, centristes ou de la gauche radicale, tous accordent leurs violons pour défendre les dossiers des diplômés chômeurs, actuellement en première instance ou en appel, après que le tribunal administratif de première instance se soit prononcé en leur faveur.

Parlant de l’initiative de l’USFP, Me Mohamed Ziane, avocat qui a obtenu le jugement en faveur du PV du 20 juillet, s’en réjouit : « l’USFP se constitue en bloc, et donne un caractère politique à la question. C’est un appui important à la cause, car malgré nos orientations idéologiques différentes, nous avons un dénominateur commun qui est l’importance du respect des engagements. »

Aujourd’hui mercredi, 20 avocats de l’USFP se sont constitués pour défendre les dossiers des 2.000 diplômés chômeurs.

Me Amina Talbi, une des avocats du parti, ayant apporté leur appui aux diplômés chômeurs nous donne un aperçu sur l’état d’avancement : « pour le moment, 398 dossiers entre les mains des avocats de l’USFP. Mais nous ne somme pas les seuls ; nous comptons également sur l’appui d’avocats du parti de l’Istiqlal et du parti socialiste unifié ainsi que d’autre avocats non politisés », avance-t-elle avant de poursuivre : « ces dossiers seront activés en octobre, juste après les vacances judiciaires. »

De son côté, contacté par Médias 24, Driss Lachgar confirme : « nous avons le soutien de plusieurs avocats istiqlaliens, ainsi que des avocats du parti de l’avant-garde démocratique, de l’ONG Amnesty Maroc et de l'instance nationale de protection des biens publics. Des négociations sont ouvertes pour nous constituer en comité multipartite de défense des diplômés chômeurs… et nous invitons, aussi, toutes les organisations et les syndicats à se joindre à notre combat. »

Mais, M. Lachgar, pourquoi donc cette sortie subite? « Nous avons apporté notre soutien à la cause il y a trois semaines, après que le tribunal administratif ait sommé le gouvernement de régulariser la situation des diplômés chômeurs. Notre combat est dans le respect des engagements de l’Etat » répond-il, visiblement gêné par la question.

En tout état de cause, ce nouveau coup de massue vient entraver davantage le parcours d’un gouvernement en mal de devenir.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

SOTHEMA : Indicateurs Financiers T1 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Séminaire international sur « l’Intelligence artificielle et droits humains »