La Millenium Challenge Corporation poursuivra sa lutte contre la pauvreté au Maroc

Le Maroc est éligible à un deuxième volet de financement par l'agence américaine. Au total, les 6 milliards de DH de dons de la MCC ont permis la réalisation de nombreux projets basés sur l’entreprenariat.  

La Millenium Challenge Corporation poursuivra sa lutte contre la pauvreté au Maroc

Le 25 juin 2013 à 11h00

Modifié 25 juin 2013 à 11h00

Le Maroc est éligible à un deuxième volet de financement par l'agence américaine. Au total, les 6 milliards de DH de dons de la MCC ont permis la réalisation de nombreux projets basés sur l’entreprenariat.  

Les résultats préliminaires obtenus dans le cadre du volet du programme Millenium Challenge Account (MCA) pour le Maroc viennent d'être présentés. Selon Daniel W. Yohannes, PDG de la Millenium Challenge Corporation (MCC), le programme était ambitieux mais les résultats obtenus sont à la hauteur des ambitions, a-t-il déclaré lors d'une présentation publique lundi 24 juin à Rabat, en présence d'Abdelilah Benkirane.

Le programme MCA-Maroc est un don de 697,5 millions de dollars (soit environ 6 milliards de DH) dont l’objectif est non seulement d’améliorer les conditions de vie des populations les plus pauvres mais également de favoriser « l’empowerment » pour en finir avec l’assistanat.

Ce programme MCA-Maroc s’inscrit dans un programme beaucoup plus vaste d’une valeur de 7 milliards de dollars disséminé dans 25 pays à travers le monde, sélectionnés selon des critères précis de gouvernance, de liberté économique et d’investissement humain.

Le premier volet du programme appelé « Compact 1 » a été lancé le 15 septembre 2008 pour 5 ans. Il sera donc clos au 15 septembre de cette année.

Les projets réalisés dans le cadre de MCA-Maroc se sont répartis sur 6 secteurs choisis pour leur impact sur les populations les plus précaires:

-l’arboriculture fruitière (340,5 millions de dollars),

-la pêche artisanale (122,5 millions de dollars),

-l’artisanat et la Médina de Fès (63,5 millions de dollars),

-les services financiers (44 millions de dollars),

-l’alphabétisation fonctionnelle/formation professionnelle (32,8 millions de dollars),

-le soutien à l’entreprise (15 millions de dollars).

Les réalisations du programme

Le programme a concerné plus de 600.000 familles parmi les plus vulnérables du pays. Parmi les nombreuses réalisations du programme, on peut citer la plantation de 80.000 ha d’oliviers, la construction de 730 km de canaux d’irrigation, la construction de 11 points de débarquement de pêche aménagés, de 5 marchés de gros au poisson, l’équipement de 15 centres de formation professionnelle de l’artisanat ou encore la création de 150 guichets mobiles de micro-crédit.

Mais aussi la restauration de sites historiques dans la Médina de Fès ou la création/réhabilitation de 11 circuits touristiques dans les Médinas de Fès et Marrakech. Au titre du volet du soutien à l’entreprise, 400 entreprises et 200 activités génératrices de revenus ont pu bénéficier d’assistance technique pour favoriser leur pérennisation.

Selon le Chef du Gouvernement, « le Maroc a montré son aptitude à assurer la bonne exécution du programme ». Il s’est engagé au nom du gouvernement à finaliser l’ensemble des projets qui seront encore en cours à la clôture du MCA-Maroc le 15 septembre, en précisant que le pays serait « à la hauteur de ses engagements pris avec la MCC ».

Selon le PDG de la MCC, « quand le programme a été signé il y a plus de 6 ans, le Maroc avait lancé un programme ambitieux. » Les rapports reçus font état d’un fort taux de réalisation pour lesquelles il a remercié le pays et son gouvernement. Le programme MCA-Maroc est le plus important du système MCC. C’est également celui qui a obtenu le plus de résultats. Selon M. Yohannes, la mise en œuvre du programme a été très réussie et a généré d’importantes opportunités de revenus pour les populations concernées, avec à la clef la création d’un million d’emplois. « Le Maroc est un partenaire exemplaire de MCC ».

Le Chef du Gouvernement a également saisi cette occasion pour remercier les Etats-Unis et saluer le peuple américain.

Un deuxième volet peut-être pour bientôt

Avec de telles réalisations, le Maroc est maintenant éligible pour un « compact 2 » qui permettra de consolider les acquis. En attendant la décision finale, les contraintes majeures de l’économie sont en cours d’identification. Si le Maroc bénéficiait de ce deuxième volet, le premier critère de choix des secteurs et régions d’intervention serait celui du retour sur investissement le plus élevé.

En tout état de cause, ce sera au Maroc de proposer les secteurs et les projets, bien qu’il semble que les secteurs agricoles et halieutiques fassent déjà l’objet d’un consensus, en raison de la concentration de la précarité dans le monde rural. L’important est d’inscrire ce qui a déjà été fait dans la durée.

Ce programme pourrait être utilisé par le gouvernement comme exemple à suivre pour d’autres interventions, notamment sur le financement national. Selon les mots d’Abdelilah Benkirane, « nous sommes une société riche avec des poches de pauvreté » que ce type de programme peut aider à résorber.

Le PDG de la MCC poursuivra son séjour au Maroc par une visite de deux jours sur les sites des réalisations, notamment à Marrakech et à El Jadida. Espérons que cela suffise à convaincre la MCC d’accorder un compact 2 au Maroc.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

Aluminium du Maroc : Indicateurs trimestriels au 30 Juin 2021.

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.