Bank Al-Maghrib : Principales conclusions de la réunion trimestrielle du Conseil

La  réunion trimestrielle du conseil de Bank Al-Maghrib s’est tenue mardi 18 juin au siège de la Banque centrale à Rabat. A l’ordre du jour : pas de baisse du taux directeur et davantage de soutien aux TPME.  

Bank Al-Maghrib : Principales conclusions de la réunion trimestrielle du Conseil

Le 19 juin 2013 à 6h17

Modifié 19 juin 2013 à 6h17

La  réunion trimestrielle du conseil de Bank Al-Maghrib s’est tenue mardi 18 juin au siège de la Banque centrale à Rabat. A l’ordre du jour : pas de baisse du taux directeur et davantage de soutien aux TPME.  

Le gouverneur de la Banque centrale, Abdelatif Jouahri a présenté à la presse les principales conclusions de son conseil. Celles-ci ont porté sur le constat de la maîtrise du taux d’inflation et le maintien de son niveau à 2,4% au même que celui du premier trimestre 2013 et tel que prévu dans le rapport sur la politique monétaire de mars 2013. A moyen terme, les prévisions de la Banque centrale situent l’inflation autour de 2,1% en 2013, de 1,6% au troisième trimestre 2014 et de 2% en moyenne sur l’horizon de prévision, à savoir les six prochains trimestres.

Croissance économique

Le PIB au titre de l’exercice 2012 s’inscrit en décélération de 2,7%, recouvrant une baisse de 8,9% de la valeur ajoutée agricole et une augmentation de 4,5% du PIB non agricole. En perspectives pour l’année en cours, ce sont plutôt les activités agricoles qui devront bénéficier des bonnes conditions climatiques ayant prévalu au cours de la campagne agricole 2012/2013, alors que « le secteur non agricole continuera à subir les effets de la conjoncture défavorable dans les principaux pays partenaires » tel que le cite le rapport. Les estimations de croissance pour 2013 sont révisées à la hausse devraient se situer entre 4,5% et 5,5%, avec une décélération du PIB non agricole à un rythme entre 2,5% et 3,5%.

Finances publiques

A fin avril 2013, les chiffres avancés dans le rapport avancent un déficit budgétaire à hauteur de 18,6 milliards de DH, contre 15,1 milliards de DH à fin avril 2012. Cette augmentation est principalement expliquée par  l’alourdissement de 6,1% des dépenses globales, même si  les charges de compensation ont baissé de 31,9%.

Les recettes ordinaires n’ont, elles, augmenté que de 1,6% marquées par une baisse de 3,1% des recettes fiscales.

Pour l’année en cours, le déficit budgétaire est prévu à 5,5% du PIB, contre 7,6% en 2012, selon le gouvernement.

Comptes extérieurs : un léger mieux

Jusqu’à fin mai 2013, le déficit commercial était de 81,6 milliards de dirhams affichant une baisse de 7,3%.

Les recettes touristiques et les transferts des MRE ont respectivement augmenté de 3,1% de 0,1% en glissement annuel. Les investissements directs étrangers ont atteint 17,8 milliards de dirhams contre 13,4 milliards une année auparavant, soit en hausse de 32,8%.

Financement des TPME

Pour stimuler l’activité des TPME, Bank Al-Maghrib a décidé d’élargir le dispositif incitatif de financement  bancaire des TPME, particulièrement celles qui opèrent dans le secteur de l’industrie ou dont la production est destinée à l’export. Ce nouveau programme, d’une durée minimale de deux ans, met à la disposition des banques des liquidités garanties.

Taux directeur inchangé

La Banque centrale a décidé de maintenir son taux de directeur au niveau de 3% et ce afin dans le but de maintenir la stabilité des prix. Dans les mots du gouverneur : « la Banque centrale n’a pas jugé utile de baisser le taux directeur vu la décélération du secteur non agricole d’un côté et du fait que les crédits ne sont pas dans une tendance renforcée » et d’ajouter « à cet effet, elle a privilégié de cibler son aide aux TPME par le nouveau dispositif de financement » comme précisé ci-dessus. Surtout, les pressions inflationnistes ne sont pas à écarter dans un avenir proche, ne serait-ce qu’à travers les possibles relèvements de prix pour réduire les subventions.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

GADP : Communiqué trimestriel T3 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Nadia Fettah présente le PLF 2022 au parlement

Covid : Khalid Ait Taleb réponds au parlement