Madrid: plus de 1500 participants attendus au congrès mondial contre la peine de mort

Les travaux du 5e Congrès mondial contre la peine de mort se tiendront du 12 au15 juin prochain à Madrid, avec la participation de plus de 1500 experts venus de plus de 90 pays, a-t-on appris auprès des organisateurs.  

Madrid: plus de 1500 participants attendus au congrès mondial contre la peine de mort

Le 6 juin 2013 à 10h21

Modifié 6 juin 2013 à 10h21

Les travaux du 5e Congrès mondial contre la peine de mort se tiendront du 12 au15 juin prochain à Madrid, avec la participation de plus de 1500 experts venus de plus de 90 pays, a-t-on appris auprès des organisateurs.  

Organisé par l'association française «Ensemble contre la peine de mort» (ECPM), en collaboration avec la Coalition mondiale contre la peine de mort, sous le thème «Ensemble contre la peine de mort», le congrès verra la participation de plusieurs personnalités notamment les ministres des Affaires étrangères de France, de Suisse, de la Norvège , de l'Espagne, et de plus de 1.500 experts , juristes et Hommes politiques, en provenance de plus de 90 pays des cinq continents, ainsi que des acteurs de la société civile et des représentants des gouvernements et des organisations internationales, dont du Maroc.

Participeront également à cette rencontre, le Haut-commissaire aux droits de l'Homme, Navi Pillay, et le secrétaire général du Conseil de l'Europe, Thorbjorn Jagland, le haut représentant spécial de l'UE pour les droits de l'Homme, Stavros Lambrinidis, ainsi que les Prix Nobel de la paix Mairead Corrigan, et Shirin Ebadi, ainsi que plusieurs autres responsables.

Organisé à l'initiative du gouvernement espagnol, et sous le patronage des gouvernements norvégien, suisse et français, le congrès, qui se tient tous les trois ans dans un pays attaché à l'abolition de la peine de mort, a pour but de réunir les abolitionnistes du monde entier, de dresser un bilan de l'état de la peine capitale dans le monde et de débattre des meilleurs moyens pour l'abolir.

Le congrès sera marqué par plusieurs sessions plénières, des ateliers, et des tables rondes portant sur les thèmes «Quels arguments en faveur de l'abolition d'un point de vue sociologique, religieux et juridique ?» , «Les conséquences du terrorisme sur les stratégies abolitionniste» , «L'utilisation de la peine de mort et les conséquences des exécutions publiques sur la population», «Quels sont les outils existants et quel partage envisager pour les améliorer afin que le plus grand nombre puisse en bénéficier ?» et «Comment réconcilier les stratégies juridiques et diplomatiques pour optimiser leur complémentarité ?».

Il sera également marqué par l'audition et témoignages des ex-condamnés à mort et des proches de condamnés à mort sur leur vécu, de leur souffrance et de leur engagement en faveur de l'abolition universelle. Une marche contre la peine de mort sera organisée le 15 juin au centre de la capitale espagnole.

Les précédentes éditions des congrès mondiaux contre la peine de mort ont eu lieu à Strasbourg (France, 2001), Montréal (Canada, 2004) , Paris en 2007, et à Genève (Suisse, 2010).

La rencontre de Madrid intervient après la tenue du congrès régional de Rabat qui a eu lieu du 18 au 20 octobre 2012 avec la participation de plus de 500 personnes.

Actuellement, 97 Etats ont aboli la peine de mort pour tous les crimes. Huit autres l'ont aboli pour les seuls crimes de droit commun, alors que 35 Etats respectent un moratoire sur les exécutions depuis au moins dix ans. En 2013, il reste 58 Etats où la peine de mort est toujours appliquée.


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

CFG Bank – indicateurs financiers trimestriels au 31 mars 2021

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.