Les souks hebdomadaires, un espace vital mal géré

Les souks hebdomadaires, espace vital dans la vie de tous les marocains, générant des ressources financières importantes pour les communes, souffrent de nombre de dysfonctionnements liés notamment à leur mode de gestion, relève une étude réalisée par la Direction générale des collectivités locales, relevant du ministère de l'Intérieur, sur «la restructuration des souks hebdomadaires et la professionnalisation de leur gestion».  

Les souks hebdomadaires, un espace vital mal géré

Le 6 juin 2013 à 13h54

Modifié 6 juin 2013 à 13h54

Les souks hebdomadaires, espace vital dans la vie de tous les marocains, générant des ressources financières importantes pour les communes, souffrent de nombre de dysfonctionnements liés notamment à leur mode de gestion, relève une étude réalisée par la Direction générale des collectivités locales, relevant du ministère de l'Intérieur, sur «la restructuration des souks hebdomadaires et la professionnalisation de leur gestion».  

L'étude, présentée jeudi 06 juin à Rabat, pointe du doigt plusieurs obstacles qui freinent le développement de ces espaces économiques de proximité, en particulier la dégradation des infrastructures, le non-respect des conditions d'hygiène, la mauvaise exploitation de ces espaces, les modes de gestion pratiqués et l'absence de politiques publiques pour le développement des souks hebdomadaires.

Entre autres dysfonctionnements que fait ressortir l'enquête, figurent le manque de clarté des cahiers des charges et des engagements des parties contractantes ainsi que le manque de ressources humaines nécessaires au suivi de la gestion.

L'étude a été réalisée dans l'objectif de définir un cadre de bonne gouvernance et d'une gestion rationalisée des souks hebdomadaires, en améliorant et modernisant les méthodes et les modes de gestion, de façon à permettre d'une part aux responsables locaux, notamment les élus, de maîtriser le cadre général de fonctionnement et d'organisation de ces équipements et leurs perspectives de développement et d'autre part d'exercer au mieux leurs prérogatives dans ce domaine.

Pour pallier ces lacunes, l'étude recommande de recourir à de nouveaux partenaires dans les secteurs public et privé pour l'équipement et la gestion de ces espaces, de les organiser en fonction des produits exposés, de garantir toutes les conditions de sécurité et d'hygiène et de choisir le modèle le plus approprié à la gestion du souk en prenant en considération les conditions de la commune et les moyens dont elle dispose.

L'étude a été présentée lors d'une rencontre qui a rassemblé des présidents de communes et des représentants de différents départements gouvernementaux.

L'étude a ciblé plusieurs souks hebdomadaires en milieu urbain et rural dans les provinces de Fqih Bensaleh, Rhamna, Khenifra, Sidi Bennour, Kenitra, Larache, Inezgane Ait Melloul, Jerada, Mediouna, Khouribga et Taza.


 

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

LafargeHolcim Maroc, communication trimestrielle T4 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.