Ce matin au Maroc

Benkirane rencontre la CGEM aujourd’hui. Le chef du gouvernement se penche sur les dossiers économiques. Il n’est pas fréquent que Abdelilah Benkirane tienne deux réunions deux jours de suite avec la CGEM. Ce vendredi, il présidera une réunion du conseil de coordination prévu dans le mémorandum d'entente signé le 6 mars 2012 entre le gouvernement et la CGEM en présence de membres du gouvernement et d'Hommes d'affaires affiliés à la CGEM. Cette réunion, qui se tient dans le cadre du soutien et de l'accompagnement du gouvernement à l'entreprise, s'inscrit dans "le cadre de la communication, de la concertation et du dialogue sérieux et la coopération fructueuse entre le gouvernement et les acteurs économiques et sociaux", indique un communiqué de la présidence du gouvernement. La réunion a pour objectif de mettre l'accent sur la méthodologie et l'avancement des travaux des groupes de travail mixtes issus du conseil de la coordination présidé par le Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane et la présidente de la CGEM, Meriem Bensalah Chaqroun, ajoute la communiqué.

Ce matin au Maroc

Le 17 mai 2013 à 7h27

Modifié 11 avril 2021 à 2h35

Benkirane rencontre la CGEM aujourd’hui. Le chef du gouvernement se penche sur les dossiers économiques. Il n’est pas fréquent que Abdelilah Benkirane tienne deux réunions deux jours de suite avec la CGEM. Ce vendredi, il présidera une réunion du conseil de coordination prévu dans le mémorandum d'entente signé le 6 mars 2012 entre le gouvernement et la CGEM en présence de membres du gouvernement et d'Hommes d'affaires affiliés à la CGEM. Cette réunion, qui se tient dans le cadre du soutien et de l'accompagnement du gouvernement à l'entreprise, s'inscrit dans "le cadre de la communication, de la concertation et du dialogue sérieux et la coopération fructueuse entre le gouvernement et les acteurs économiques et sociaux", indique un communiqué de la présidence du gouvernement. La réunion a pour objectif de mettre l'accent sur la méthodologie et l'avancement des travaux des groupes de travail mixtes issus du conseil de la coordination présidé par le Chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane et la présidente de la CGEM, Meriem Bensalah Chaqroun, ajoute la communiqué.

Les travaux des groupes de travail mixtes concernent la compétitivité, les petites et moyennes entreprises, le climat des affaires, l'emploi et la formation, l'entreprise et son environnement externe, la promotion des investissements, l'amélioration du climat des affaires et le soutien de la compétitivité des entreprises nationales.

Procédures administratives. C’est une petite course contre la montre que mène le gouvernement pour la simplification d’un nombre maximum de procédures administratives d’ici juin. L’objectif est en effet d’améliorer la position du Maroc dans  le classement annuel Doing Business de la Banque Mondiale, dont les données sont recueillies au plus tard en juin.

Hier jeudi, le chef du gouvernement a annoncé la prochaine simplification de quatre procédures concernant els entreprises : la création des SARL, le paiement des impôts et taxes, le transfert de propriété et le raccordement au réseau électrique.

Minurso. Selon notre confrère Goud, la Minurso a expulsé de ses rangs l’officier égyptien que l’on voyait sur une vidéo en train de haranguer des séparatistes sahraouis. Vidéo ici.

Politique. Rien de nouveau pour ce qui concerne la coalition gouvernementale, à part des rumeurs invérifiables et des informations sans sources publiées à droite et à gauche. L’attentisme s’est installé.

Diffamation. Le journaliste Ahmed Benchemsi a confirmé que Mounir Majidi a bien déposé plainte pour diffamation, à Paris, contre Le Monde pour un article publié en juin 2012 et consacré à l’affaire BaySys. Ahmed Benchemsi est poursuivi pour complicité.  La confirmation de Benchemsi est publiée par Lakome. L’affaire a été reportée au 8 juillet selon la même source.

16 mai. A l’occasion du dixième anniversaire des attentats du 16 mai 2003, plusieurs centaines de salafistes ont manifesté hier jeudi devant le parlement à Rabat, demandant que toute la vérité soit faite au sujet de ces attentats. Des leaders salafistes ont déclaré que ces attentats avaient été entièrement fabriqués par des parties qu’ils ne citent pas. Allons donc !

Terrorisme. La brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) de Casablanca a présenté, jeudi, devant le procureur général du Roi près la Cour d'appel de Rabat, onze membres de deux cellules, démantelées récemment, qui planifiaient de commettre des "opérations jihadistes" au Maroc.

Les mis en cause originaires de Nador et des régions avoisinantes, sont accusés de "constitution d'une bande criminelle pour préparer et commettre des actes terroristes dans le cadre d'un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l'ordre public, à travers l'intimidation, la terreur et la violence, avec récidive, vol qualifié, appartenance à un groupe religieux non autorisé et tenue de réunions sans autorisation".

La BNPJ avait procédé, au début du mois courant, au démantèlement de deux cellules (Al Mouahidoun et Attawhid), dont les membres, imprégnés de l'idéologie extrémiste, s'activaient à Zghenghen, Beni Boughafer, Selouane, Ferkhana et Beni Chiguer, dans la province de Nador, selon le communiqué officiel.

A lire aussi


Les dernières annonces judiciaires
Les dernières annonces légales

Communication financière

JAIDA : Publication des comptes annuels 2020

Médias24 est un journal économique marocain en ligne qui fournit des informations orientées business, marchés, data et analyses économiques. Retrouvez en direct et en temps réel, en photos et en vidéos, toute l’actualité économique, politique, sociale, et culturelle au Maroc avec Médias24

Notre journal s’engage à vous livrer une information précise, originale et sans parti-pris vis à vis des opérateurs.

Nadia Fettah présente le PLF 2022 au parlement

Covid : Khalid Ait Taleb réponds au parlement